Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

ENCORK — Résultat en bref

Project ID: 605825
Financé au titre de: FP7-SME
Pays: Espagne
Domaine: Industrie

De meilleurs bouchons de liège pour un vin de qualité

L'utilisation d'un dispositif non invasif pour détecter la contamination dans les installations d'embouteillage du vin constitue une bonne nouvelle pour les producteurs de liège, les embouteilleurs et les vignerons.
De meilleurs bouchons de liège pour un vin de qualité
Pour les bouteilles de vin, les producteurs et les consommateurs privilégient l'utilisation de bouchons de liège. Ses propriétés uniques assurent une bonne étanchéité des bouteilles et offrent les meilleures conditions pour le processus de vieillissement du vin. Mais un inconvénient majeur du liège est le risque de goût de bouchon. C'est un problème courant, dû à des composés haloanisoles susceptibles d'altérer la qualité du vin.

À l'heure actuelle, la solution la plus répandue consiste à détecter les bouchons en liège contaminés dans l'usine de fabrication. Malheureusement, des bouchons de liège qui passent les contrôles de qualité peuvent quand même s'avérer contaminés au moment de l'embouteillage. Cela conduit à des pertes financières touchant l'ensemble de la chaîne de production du vin. Un projet financé par l'UE, ENCORK (Electronic nose to detect haloanisoles in cork stoppers) a trouvé une solution alternative.

Composée d'un noyau de PME européennes et de prestigieuses organisations de R&D, l'équipe avait pour objectif de développer une solution permettant de détecter le TCA (l'haloanisole le plus fréquemment rencontré dans le vin) dans les installations d'embouteillage, en utilisant un dispositif de détection non invasif. Ce dispositif est un nez électronique assurant une détection rapide du TCA à un niveau de 2 parties par billion (2 ng/L). Il est capable de tester 250 bouchons par heure et peut détecter le TCA au niveau ppt.

Le travail consistait à développer les réseaux de capteurs appropriés, les logiciels/matériels pour traiter les informations du capteur, un système de prélèvement au gaz, un système mécanique et un prototype fonctionnel à un prix compétitif. Veillant à ce que les propriétés et la qualité du liège soient pas affectées, deux types de bouchons ont été étudiés. L'un était en liège naturel et l'autre en liège aggloméré.

Les résultats ont été positifs et ont été diffusés lors d'évènements et de conférences et via le site web du projet. La commercialisation de la technologie ENCORK peut bénéficier aux utilisateurs finaux et stimuler les ventes dans l'industrie du vin.

Informations connexes

Mots-clés

Mise en bouteille du vin, ENCORK, bouchons de liège, goût de bouchon, composés haloanisoles, TCA