Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une cible polyvalente pour le virus de la grippe

La grippe représente un problème mondial en termes de santé et d'économie. Pour concevoir des stratégies antivirales, il est essentiel de découvrir de nouvelles cibles efficaces contre le virus.
Une cible polyvalente pour le virus de la grippe
Au niveau mondial, les épidémies de grippe touchent chaque année de 3 à 5 millions de personnes, et causent jusqu'à 500 000 décès. En outre, les pandémies successives peuvent entraîner l'apparition de nouvelles souches de virus contre lesquelles les populations ne sont pas immunisées. Les vaccins en cours n'ont pas d'effet sur ces nouvelles souches, et il faudrait des mois pour en obtenir de nouveaux. En outre, les antiviraux disponibles contre la grippe sont en nombre limité, et le développement de résistances est un problème croissant.

Le fait d'interférer avec l'ARN polymérase du virus représente une méthode prometteuse pour bloquer la transcription et la réplication du virus. L'accumulation de preuves montre qu'elle interagit avec l'ARN polymérase II (Pol II) de la cellule, mais on ignore le rôle biologique de cette interaction ainsi que bon nombre de ses aspects.

Le projet FLU-POLII (Association between influenza virus RNA polymerase and the transcriptional machinery of the host cell), financé par l'UE, voulait donc comprendre comment la fonction au niveau moléculaire de la polymérase du virus de la grippe était régulée par des interactions avec des facteurs de la cellule. Dans ce but, les chercheurs ont mis un point un test in vitro de liaison de l'ARN polymérase du virus avec la Poll II de la cellule hôte.

Les expériences ont montré que des ribonucléoprotéines virales, pleinement assemblées et responsables de la transcription du virus, se liaient directement au domaine C-terminal de la Pol II. Cette liaison était sous le contrôle de la polymérase du virus, et a été conservée entre les virus A et C de la grippe, éloignés en matière d'évolution. Ce résultat souligne l'importance de cette interaction pour la biologie de la grippe. L'analyse du domaine de liaison de la polymérase du virus sur la Pol II devrait conduire à découvrir des cibles pour concevoir de nouveaux antiviraux.

En outre, les scientifiques ont conduit une analyse à l'échelle du génome afin de montrer l'impact général d'une grippe sur la transcription au niveau d'une cellule. Ils ont identifié certains gènes qui éclaircissent la régulation de l'expression des gènes lors d'une infection par le virus de la grippe.

Les moyens disponibles pour lutter contre la grippe sont limités, aussi les découvertes de FLU-POLII ont d'importantes conséquences socio-économiques. L'ARN polymérase du virus est en effet une cible polyvalente pour mettre au point des antiviraux afin de compléter les produits actuels contre lesquels la résistance commence à apparaître.

Informations connexes

Mots-clés

Virus de la grippe, antiviraux par ARN polymérase II, FLU-POLII, génome