Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'identification des gènes pour la coopération dans les sociétés d'insectes

La coopération est une étape clé dans l'évolution de l'altruisme et la division du travail chez les insectes sociaux. Les chercheurs ont découvert les gènes qui permettent cette coopération.
L'identification des gènes pour la coopération dans les sociétés d'insectes
Un processus largement répandu chez certains genres d'insectes, la coopération peut être utilisée pour comprendre les mécanismes de base régissant les comportements complexes dans les colonies. Les mécanismes moléculaires derrière ce comportement sont bien connus pour les organismes tels que l'abeille, mais moins pour les autres insectes.

L'initiative EVOCOOP (Multi-level analysis of the evolution of cooperative behaviour in social insects), financée par l'UE, visait à comprendre le comportement coopératif de deux insectes sociaux qui ont développé différents niveaux de sociabilité. Les chercheurs ont analysé la très sociale fourmi de feu Solenopsis invicta et la beaucoup moins sociale guêpe Polistes dominula.

Les chercheurs ont étudié la fondation de la colonie et la maturité de la colonie comme les deux étapes clés dans l'histoire des insectes sociaux. Ils ont choisi de comparer le comportement coopératif contre l'agression (les deux se produisant au cours de la fondation de la colonie et dans les colonies mûres) car, malgré des processus apparaissant comme opposés, il y a deux faces à la médaille, potentiellement régies par les mêmes effecteurs moléculaires.

EVOCOOP a caractérisé la régulation génomique du comportement coopératif chez les fourmis de feu à l'aide de séquençage de l'ARN. L'équipe a analysé les gènes de plusieurs reines (fondatrices) dans une colonie nouvellement créée et comment ces fondatrices coopéraient. En outre, l'équipe a testé les modes d'expression des gènes clés pour la coopération et l'agression chez les guêpes. Ils ont découvert que le gène de la vitellogénine, activé dans le cerveau des insectes, était associé à un comportement agressif.

Comprendre la relation entre le comportement social et la génomique chez les insectes coopératifs fournira de précieuses informations sur les mécanismes génétiques de ma sociabilité des insectes.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Coopération, agression, évolution, insectes sociaux, gènes, EVOCOOP, vitellogénine
Numéro d'enregistrement: 190929 / Dernière mise à jour le: 2017-01-25