Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

DARK.RISK — Résultat en bref

Project ID: 323216
Financé au titre de: FP7-EURATOM-FISSION
Pays: Allemagne
Domaine: Santé

Vers une évaluation du risque lié aux rayonnements à faible dose

Les inquiétudes liées aux risques d'exposition à une faible dose de rayonnements sont renforcées par la disponibilité limitée d'informations pertinentes. Des chercheurs financés par l'UE ont effectué d'importants progrès en établissant une cohorte pertinente et en découvrant des biomarqueurs qui pourront être exploités dans des études épidémiologiques à venir.
Vers une évaluation du risque lié aux rayonnements à faible dose
Une évaluation des risques précise d'exposition à une faible dose de rayonnements nécessite des individus exposés pendant l'enfance et qui ne souffraient d'aucune autre maladie. Ces conditions devraient permettre de disposer de matériaux biologiques adaptés à la conduite d'études épidémiologiques moléculaires à un stade plus avancé de la vie des individus.

Le projet DARK.RISK (Studies on a cohort of Serbian children exposed to x-irradiation to determine the contribution of the non-coding genome to susceptibility at low doses) a pu établir la cohorte serbe de Tinea Capitis (teigne) pour étudier les effets à retardement d'une exposition à des rayonnements à faible dose. Plus de 25 000 personnes ayant été exposées au cours de leur enfance à des rayons X pour traiter une infection fongique du cuir chevelu ont participé à cette cohorte.

Les chercheurs du projet ont créé un registre numérique reliant les données d'exposition avec des registres gouvernementaux et des bases de données médicales de plus de 9 000 personnes. Plus de 1 000 d'entre elles ont donné la permission d'accéder à leurs données et accepté de fournir des matériaux biologiques.

L'équipe DARK.RISK a mis au point et validé des protocoles d'opération standard pour la collecte, le stockage et la distribution d'échantillons biologiques afin de trouver de nouveaux biomarqueurs de rayonnements.

Les chercheurs ont abouti à une approche innovante d'identification des biomarqueurs à l'aide de niveaux d'ARN non-codants et de microARN. Ils ont pu cartographier les réponses de transcriptome non-codant à de faibles expositions à des rayonnements 20mGy et 100mGy Par conséquent, des ARN tels que SMAD5-AS1 et miR34 ont été identifiés en tant que biomarqueurs de rayonnements potentiels pour une réponse à l'exposition individuelle et une évaluation des résultats.

La législation actuelle en matière de radioprotection ne tient pas compte des différences en matière de susceptibilité individuelle ou de la non-linéarité possible de la courbe de réponse à la dose. Conformément aux objectifs de MELODI, DARK.RISK a traité ces questions en constituant une cohorte d'enfants serbes atteints de la teigne. Des études épidémiologiques moléculaires supplémentaires portant sur l'utilisation des biomarqueurs de rayonnements pourraient permettre d'optimiser la législation sur la radioprotection à travers une solide base de preuves.

Informations connexes

Thèmes

Nuclear Fission

Mots-clés

Rayonnements à faible dose, biomarqueur, épidémiologie moléculaire, DARK.RISK, cohorte serbe de Tinea Capitis