Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

DCMERT Résultat en bref

Project ID: 327244
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Royaume-Uni

Les cellules T régulatrices dans la régénération de la peau

La régulation de la fonction des cellules souches est un domaine qui fait l'objet de nombreuses investigations. Les chercheurs européens se sont concentrés sur le rôle des cellules T régulatrices (Treg) dans l'homéostasie des follicules capillaires.
Les cellules T régulatrices dans la régénération de la peau
L'homéostasie du tissu immunitaire dépend d'un équilibre dynamique entre les cellules T effectrices (Teff) et les cellules T régulatrices (Tregs). Dans des cas d'auto-immunité, ce rapport est perturbé et peut conduire à une inflammation chronique du tissu. Comprendre la pathogenèse de l'auto-immunité nécessite d'identifier les déterminants cruciaux de l'interaction Teff-Treg.

Les follicules capillaires et notamment la région du renflement est le point le plus propice à la résidence de cellules souches épithéliales de la peau et est au cœur de la fonction du follicule capillaire. Les follicules capillaires dermiques connaissent des accès de régénérescence, alternant entre des phases hautement synchronisées de quiescence et de croissance.

L'association entre la fonction Treg et l'homéostasie immunitaire du tissu est illustrée dans Alopecia Areata, un trouble auto-immunitaire humain caractérisé par des anomalies dans le cycle du follicule capillaire. Les patients présentent des polymorphismes dans les gènes qui contrôlent la fonction Treg et leur augmentation se s'est avérée cliniquement efficace.

La portée du projet DCMERT (The role of dendritic cell subsets in the maintenance of effector and regulatory T-cells in the skin), financé par l'UE, consistait à analyser le rôle des Treg dans la biologie des cellules souches associées au follicule capillaire. À cette fin, ils ont employé un modèle bien caractérisé de régénération de follicule capillaire induit par la dépilation.

Les chercheurs ont observé que l'abondance des Treg, l'indice de prolifération et l'état d'activation étaient directement liés avec l'étape de follicule capillaire. La déplétion des Treg dans ce modèle a sensiblement réduit la repousse capillaire par rapport aux souris de type sauvage. Cela a été attribué à une prolifération plus faible de cellules souches du follicule capillaire, indiquant que les Treg stimulaient directement la fonction des cellules souches lors de la régénération de la peau.

Le séquençage entier du transcriptome d'ARN sur les Treg de la peau a dévoilé diverses voies moléculaires comme la signalisation Notch. L'administration exogène de Jagged 1 - le ligand de signalisation Notch - a partiellement résolu le défaut de la cellule souche dans les souris dépourvues de Treg. Des résultats similaires ont été obtenus sur les souris transgéniques porteuses de Treg dépourvus de Jagged 1. Dans l'ensemble, ces expériences ont mis en évidence le rôle de Notch dans l'interaction Treg avec les cellules souches épithéliales.

Pour la première fois, l'étude DCMERT a fourni des preuves du rôle des Treg dans la biologie des follicules capillaires. Le critère fonctionnel des Treg de la peau pour l'activation et la différenciation des cellules souches fournit un fondement pour le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques. Cibler l'axe Treg-Notch pourrait s'étendre au-delà de la régénération de la peau à d'autres troubles régénératifs des tissus.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Cellules T régulatrices, peau, follicule capillaire, auto-immunité, cellule souche, DCMERT, signalisation Notch, Jagged 1
Numéro d'enregistrement: 190943 / Dernière mise à jour le: 2017-01-25