Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des tubes de magnétite obtenus facilement

La possibilité de combiner des nanostructures de protéines avec de la magnétite pourrait aboutir à des nanotubes magnétiques auto-assemblés biocompatibles peu coûteux et respectueux de l'environnement. Dans cette optique, des chercheurs ont précisé des méthodes pour produire facilement des tubes magnétiques.
Des tubes de magnétite obtenus facilement
Les nanotubes de magnétite sont intéressants pour de nombreuses applications, comme l'imagerie par résonance magnétique, la séparation biologique et moléculaire, l'élimination de l'arsenic et la catalyse. Les peptides, de leur côté, sont des molécules qui composent les protéines et qui peuvent s'auto-assembler en nanostructures dans les conditions environnementales.

L'initiative MAGNETOTUBE (1D magnetic nanostructures using mineralizing peptides), financée par l'UE, avait pour objectif de créer des nanotubes magnétiques à base de peptides en exploitant leur capacité à s'auto-assembler dans l'eau et leur potentiel de minéralisation de la magnétite ou de la silice en surface.

MAGNETOTUBE a sélectionné des petits peptides pour leur capacité à former des nanotubes dans l'eau et leur faible coût, pour pouvoir produire suffisamment de matériau. Les chercheurs ont choisi trois peptides (diphénylalanine, AAAAAAK et lanréotide) et testé de nombreux paramètres pour chacun, notamment une gamme de conditions de pH et de temps de réaction.

Les chercheurs ont créé deux types de nanostructures magnétiques unidimensionnelles à l'aide de deux peptides auto-assemblés différents. MAGNETOTUBE a réussi à créer des nanotubes à base de peptides auto-assemblés composés de silice et de nanoparticules d'oxyde de fer dans les conditions ambiantes.

Ces résultats permettront de mieux comprendre les mécanismes de minéralisation utilisés par certaines bactéries pour contrôler la précipitation des chaînes de magnétite dans leur cytoplasme. Cela aboutira à des procédés simplifiés pour former des nanotubes magnétiques auto-assemblés.

Informations connexes

Mots-clés

Magnétite, nanotubes magnétiques, peptides, auto-assemblage, MAGNETOTUBE, biominéralisation