Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le développement embryonnaire précoce des vers priapuliens

On a récemment découvert que les anciens vers priapuliens, de véritables fossiles vivants, constituent un groupe d'animaux important pour l'étude de l'évolution. Un projet européen a utilisé ce modèle pour étudier les premiers évènements survenant dans le développement et la différenciation de l'embryon.
Le développement embryonnaire précoce des vers priapuliens
Tous les animaux proviennent d'une cellule unique qui, au cours de l'embryogénèse, se multiplie et donne naissance aux structures anatomiques. Ce processus comprend la séparation d'une masse indifférenciée de cellules en trois couches principales: l'ectoderme, l'endoderme et le mésoderme. Chacune de ces couches germinales forme un ensemble de tissus différenciés et d'organes.

Ecdysozoa représente un groupe d'animaux divers comprenant les insectes, les araignées, les vers de velours et les vers ronds. Les vers priapuliens, communément appelés «vers pénis», étaient parmi les animaux les plus abondants au cours du Cambrien, alors qu'ils étaient déjà morphologiquement semblables aux espèces existantes connues.

La récente étude morphologique du développement embryonnaire du vers Priapulus caudatus a montré qu'il forme les couches germinales primaires d'une façon similaire à l'ancêtre de tous les animaux à symétrie bilatérale. L'objectif du projet PEMDEEV (Priapulid endomesoderm development and ecdysozoan body plan evolution), financé par l'UE, était de faire progresser la connaissance des premiers évènements du développement embryonnaire, en portant une attention particulière à la spécification et à la différenciation de l'endoderme.

Les recherches du projet ont débouché sur une description morphologique détaillée du processus de formation et de différenciation de l'endoderme. Des analyses génétiques ont permis de caractériser les domaines d'expression d'un large ensemble de gènes liés à l'endoderme et au mésoderme.

Les chercheurs ont démontré que le système digestif se forme avant la gastrulation à partir d'une petite population de cellules situées au niveau du pôle postérieur de l'embryon. Point important, le développement de l'endoderme en tube digestif fonctionnel impliquait un motif moléculaire similaire à celui observé chez d'autres ecdysozoaires.

Les réalisations du projet ont contribué à l'utilisation des vers priapuliens pour les études sur le développement et l'évolution. Elles ont également souligné l'importance de l'analyse comparative dans l'évolution des ecdysozoaires.

Informations connexes

Mots-clés

Vers priapuliens, développement embryonnaire, différenciation, Ecdysozoa, PEMDEEV