Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une nouvelle méthodologie pour synthétiser les nanomatériaux

L'exploitation des nanomatériaux dans la recherche médicale connaît une croissance rapide. Elle nécessite cependant la synthèse adaptée et contrôlée de nanostructures spécifiques.
Une nouvelle méthodologie pour synthétiser les nanomatériaux
Des progrès récents dans l'auto-assemblage de copolymères séquencés ont permis la fabrication précise de nanostructures bien définies, telles que des cylindres monodisperses ayant une longueur précisément contrôlée. Cependant, à la différence des micelles sphériques, le contrôle de leurs dimensions dans des solvants d'intérêt biologique a posé d'importants problèmes.

Le projet ANIM (Precisely defined, surface-engineered nanostructures via crystallization-driven self-assembly of linear-dendritic block copolymers), financé par l'UE, a cherché à générer des matériaux de surface spécifiquement conçus pour les applications biomédicales. Pour atteindre cet objectif, les chercheurs ont d'abord testé la synthèse et l'auto-assemblage de copolymères séquencés dendritiques linéaires présentant une architecture différente. Cependant, des problèmes liés aux effets stériques des blocs dendritiques les ont poussés à passer à une méthode permettant de produire des copolymères blocs amphiphiles en brosse linéaire.

L'auto-assemblage du polymère nouvellement synthétisé a été étudié dans différentes conditions. Une approche d'auto-assemblage par cristallisation a débouché sur la production de micelles cylindriques de dimensions contrôlées. Ce résultat a été obtenu en utilisant du diméthylformamide puis une dialyse contre l'eau. Il est intéressant de noter que ces comicelles chargées positivement pouvaient se lier à l'ADN, ce qui démontre leur utilisation potentielle en tant que vecteurs géniques. Les résultats préliminaires ont montré qu'ils pourraient être efficacement absorbés par les cellules cancéreuses HeLa.

Dans l'ensemble, la méthode d'ANIM a permis de générer des nanostructures de haute précision avec un important potentiel de fonctionnalisation. Cette approche a été étendue à des copolymères séquencés à base de polyactide, qui sont des systèmes d'administration de médicaments plus pertinents sur le plan biologique.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Nanomatériau, micelle, ANIM, copolymère séquencé linéaire, ADN
Numéro d'enregistrement: 191051 / Dernière mise à jour le: 2017-02-09