Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le freinage d'urgence autonome pour les motos et les cyclomoteurs

Selon l'Observatoire européen de la sécurité routière (ERSO), le risque d'accident mortel par kilomètre parcouru sur une moto ou un cyclomoteur est 12 fois plus élevé que lorsqu'on conduit une voiture. Une initiative de l'UE a exploré l'utilisation potentielle d'un système de sécurité pour les véhicules à deux roues.
Le freinage d'urgence autonome pour les motos et les cyclomoteurs
Le freinage d'urgence autonome (AEB) est l'un des systèmes de sécurité les plus avancées disponibles pour les automobiles modernes. Des organismes européens de sécurité indépendants ont récemment démontré son efficacité. Cependant, l'AEB n'est pas disponible pour les deux-roues motorisés, et son intérêt pour ces engins n'est pas déterminé.

Le projet ABRAM (Autonomous braking for motorcycles), financé par l'UE, a abordé les principaux problèmes liés à l'évaluation et la mise en œuvre d'un freinage autonome pour les deux roues motorisés.

Les travaux ont commencé par une analyse documentaire sur les facteurs de risque de blessures pour les motocyclistes et l'adéquation de l'AEB aux accidents réels. Les partenaires du projet ont développé et modifié des algorithmes de déclenchement pour des scénarios classiques d'accident de moto. Ils ont évalué les avantages potentiels de l'AEB pour les motos à l'aide de simulations informatiques d'accidents réels.

L'équipe d'ABRAM a analysé la faisabilité d'une décélération en douceur, automatique et imprévue d'une moto, en adoptant le point de vue du pilote. Elle a développé un simulateur de moto peu coûteux afin de mesurer les actions de pilotage réalistes des pilotes en cas d'urgence. Le simulateur a ensuite été utilisé pour étudier le comportement du pilote face à des scénarios d'activation de l'AEB dans un environnement virtuel.

Les chercheurs ont évalué la validité des estimations des effets que peut produire l'AEB dans des accidents de moto réels. Ils ont également comparé les avantages potentiels d'un système d'AEB réaliste et d'un système idéal.

Un test sur route a identifié les capacités et limites actuelles d'un capteur à scanner laser pour la détection d'obstacles, qui a été utilisé avec une moto. Les résultats ont été comparés aux performances requises par les algorithmes de déclenchement. Enfin, l'équipe a évalué les avantages sociétaux de l'AEB pour les deux roues motorisés, par rapport aux autres technologies.

ABRAM a démontré avec succès les avantages potentiels offerts par l'AEB en ce qui concerne l'amélioration de la sécurité des motocyclistes, ainsi que par son application généralisée.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Freinage d'urgence autonome, motos, sécurité routière, véhicules à deux roues, ABRAM