Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

METAL ION SENSORS Résultat en bref

Project ID: 303636
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Israël

Des capteurs de métaux dans des bactéries

Les ions de cuivre sont essentiels pour les cellules mais peuvent être toxiques à concentration élevée. Les microorganismes ont ainsi des protéines régulatrices de gènes évoluées pour contrôler les concentrations et les types de métaux qu'ils rencontrent dans leurs microenvironnements.
Des capteurs de métaux dans des bactéries
Les protéines régulatrices de gènes ont des sites de coordination métalliques qui «captent» des ions métalliques particuliers et activent ou inhibent des liaisons ou l'activité de transcription ADN. Cela permet aux protéines de contrôler l'expression des gènes qui régulent la réponse des microorganismes.

Pour comprendre comment le capteur perçoit un métal particulier et initie ainsi une réponse biologique, des scientifiques financés par l'UE ont étudié les changements structurels qui surviennent dans la protéine à partir de l'ion métallique correct ou incorrect, et la liaison de l'ADN.

Le projet METAL ION SENSORS (Determination of the sensing and transcription mechanisms of bacterial metal sensors using pulsed EPR), financé par l'UE, a étudié chaque petite étape du cycle de l'ion métallique pour identifier les sources qui peuvent interrompre l'homéostasie du cuivre.

La spectroscopie de résonance paramagnétique électronique a été utilisée pour explorer les mécanismes de transcription et de détection d'une classe de protéines appelées protéines métallorégulatrices. Ces protéines captatrices de métaux peuvent identifier un ion métallique particulier en formant un complexe de coordination particulier.

Le projet METAL ION SENSORS s'est concentré sur la protéine métallorégulatrice du cuivre CueR, qui se trouve dans la bactérie pathogène Escherichia coli et inhibe la liaison ADN lors de la liaison métallique. Par ailleurs, les chercheurs ont réussi à identifier les facteurs responsables du contrôle du mécanisme d'efflux Cu(I), qui est responsable du déplacement des composés autour de la cellule.

Comme le cuivre peut être utilisé comme agent antibactérien, les résultats du projet METAL ION SENSORS permettront de mieux comprendre les mécanismes impliqués dans la survie de E.coli et aideront au développement de nouveaux antibiotiques.

Informations connexes

Mots-clés

Ions de cuivre, sites de coordination métallique, liaison ADN, METAL ION SENSORS, spectroscopie de résonance paramagnétique électronique, CueR
Numéro d'enregistrement: 191093 / Dernière mise à jour le: 2017-02-15