Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

FRONT — Résultat en bref

Project ID: 222486
Financé au titre de: FP7-SME
Pays: Italie
Domaine: Industrie

Une recherche de pointe pour le développement de tissus ignifuges

L'introduction de nanoparticules dans différents types de tissus a stimulé leurs propriétés ignifuges et préparé le terrain à la mise sur le marché de produits textiles de pointe.
Une recherche de pointe pour le développement de tissus ignifuges
Les tissus actuellement disponibles présentent généralement des inconvénients tels que l'utilisation de produits chimiques non conformes et de fibres synthétiques coûteuses, et la libération de fumées toxiques en cas de combustion. Il est donc important d'améliorer les textiles de haute technologie pour les utiliser dans un certain nombre d'applications, telles que les vêtements de protection, l'aménagement des avions, la literie, les meubles et le secteur automobile.

Le projet FRONT (Flame retardant on textile), financé par l'UE, a travaillé sur la conception de tissus haute performance utilisant des nanoparticules, afin de répondre à une réglementation plus stricte et aux demandes des consommateurs. Pour atteindre ses objectifs, il a réuni plusieurs partenaires industriels et identifié des tissus ignifuges de référence à développer. L'équipe du projet a également identifié des tissus standards pour des essais utilisant des nanoparticules, afin d'évaluer l'impact général du traitement.

Une recherche et un développement approfondis ont révélé certains problèmes inhérents aux tissus de coton ignifuges, ainsi que des possibilités concernant le polyester et les tissus mélangés. Ils ont également permis d'identifier les nanoparticules idéales pour l'ignifugation, en évaluant leurs propriétés structurales, thermiques et chimiques, leur solubilité, leur non-toxicité, leur capacité d'ignifugation, leur coût et leur disponibilité sur le marché. Ils ont aussi étudié de près les propriétés adhésives des nanoparticules.

Les résultats ont permis de produire des textiles plus résistants au feu que les textiles actuels, que ce soit en termes de temps d'allumage, de pic de dégagement de chaleur ou de libération totale de fumée. D'autre part, ces nouveaux textiles n'ont besoin que de faibles quantités de nanoparticules pour atteindre le niveau d'ignifugation souhaité.

Même si d'autres recherches sont encore seront nécessaires pour atteindre les résultats souhaités, ces nouveaux textiles utiliseront au final moins de produits chimiques, amélioreront la sécurité et seront plus respectueux de l'environnement. Les recherches réalisées dans le cadre du projet contribueront sans aucun doute à la réalisation de meilleurs tissus ignifuges, ce qui bénéficiera aux européens dans une multitude de contextes et de domaines.

Informations connexes

Mots-clés

Ignifuge, nanoparticules, textiles de haute technologie, FRONT, retardateur de flamme