Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Comment le cerveau perçoit le monde

Les chercheurs ont révélé comment le cerveau humain perçoit les objets parmi d'innombrables signaux sensoriels qui créent du bruit.
Comment le cerveau perçoit le monde
Le cerveau humain traite tant d'informations sensorielles du monde extérieur qu'il a besoin de définir des priorités dans ce qu'il perçoit afin d'éviter d'être submergé. C'est pourquoi, il filtre les informations inadaptées tout en nous sensibilisant à ce qui est important, comme un objet ou un visage. On appelle cela l'attention.

Les neuroscientifiques et les psychologues débattent de la façon dont le cerveau fonctionne pour y parvenir. Certaines théories reposent sur une approche ascendante, selon laquelle les yeux obtiennent des informations visuelles que le cerveau réunit pour construire une scène entière. Une approche descendante, cependant, soutient que le cerveau utilise des informations et souvenirs antérieurs pour construire une scène, et en déduit ensuite les détails pour l'étayer.

Le projet PREPARING TO SEE (Neural mechanisms of top-down preparation and their influence on visual awareness of real-world objects), financé par l'UE, a utilisé des techniques psychophysiques de pointe pour voir si l'attention, et par conséquent le traitement descendant, est nécessaire pour percevoir des objets naturels.

Les chercheurs ont d'abord démontré que les informations préalables sur un objet avant d'être présenté comme stimulus visuel rendent les individus plus conscients de l'objet. Ils ont ainsi prouvé que la préparation descendante peut transformer des stimuli bruyants en sensibilisation concentrée.

Grâce à cette découverte, ils ont testé l'influence des attentes descendantes sur la façon dont les personnes perçoivent consciemment les objets dans les photos de scènes naturelles. Comme avant, les informations préalables sur les catégories (par exemple, animaux ou véhicules) ont amélioré leur détection dans des scènes naturelles encombrées.

Les chercheurs ont montré que même lorsque le cerveau traite des informations contenues dans des signaux sensoriels ascendants, il utilise une approche descendante pour y donner un sens. Lorsque l'on a demandé aux individus de chercher des visages ou des maisons dans des images qui contenaient du bruit pur, leur cerveau les a traitées comme si elles contenaient des stimuli visuels réels. Cela a montré que nos attentes peuvent influencer fortement non seulement ce que nous voyons mais aussi si nous voyons réellement quelque chose.

Ces travaux ont montré que la perception consciente est fortement influencée par nos objectifs et attentes intérieurs, plutôt qu'uniquement par les propriétés du monde extérieur.

Informations connexes

Mots-clés

Cerveau humain, objets, signaux sensoriels, attention, PREPARING TO SEE