Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un nouveau matériau d'emballage alimentaire

Une équipe de l'UE a mis au point un matériau biologique appliqué au contrôle des mélanges gazeux à l'intérieur des emballages de produits alimentaires frais. Après la conception et les essais, l'équipe a suffisamment amélioré le matériau à base de protéines pour démontrer son adéquation pour l'emballage des fruits et des légumes.
Un nouveau matériau d'emballage alimentaire
L'air engendre la dégradation des fruits et autres produits alimentaires emballés mais le remplacement de l'air dans l'emballage par d'autres gaz peut prolonger la fraîcheur des aliments. Appelée emballage sous atmosphère modifiée (EAM), cette technique est complexe et exige une compréhension des interactions spécifiques entre les produits alimentaires et l'emballage.

Grâce à un financement de l'UE, le projet MULTIMAP (A multiphysics approach to optimize modified atmospheres for packaging of respiring food products) a développé de nouveaux matériaux d'emballages alimentaires biologiques.

L'équipe s'est d'abord focalisée sur l'évaluation de l'adéquation des nanocomposites biologiques et biodégradables et de la mousse pour utilisation des EAM. L'équipe a étudié l'acide polylactique (APL), qui est disponible dans le commerce, et les films à base de protéines, qui sont en cours de développement. Les chercheurs ont comparé la perméabilité des deux matériaux, dans diverses conditions, avec les plastiques actuels tels que le polyéthylène à basse densité et le polyamide (PA6). Les résultats ont révélé les faibles propriétés de barrière des matériaux à base de protéines, pour lesquelles l'équipe a proposé des améliorations. De là, l'équipe a développé de nouveaux matériaux prometteurs.

Les chercheurs ont ensuite évalué l'adéquation des nouveaux matériaux pour application dans le conditionnement des fruits et des légumes et ont comparé les nouvelles options avec les autres produits d'origine biologique. L'équipe a évalué la dynamique des gaz dans les emballages, montrant que les sachets d'APL ont contribué à maintenir la qualité des aliments emballés, contrairement aux matériaux à base de protéines. Par la suite, ils ont suffisamment amélioré les matériaux à base de protéines pour les rendre adaptés à l'emballage des fruits et des légumes.

Enfin, les chercheurs ont développé des modèles pour prévoir les changements de gaz à l'intérieur de l'emballage. L'équipe a étudié la perméabilité des matériaux d'origine biologique et des matériaux micro-perforés, améliorant ainsi les modèles pour des prévisions précises.

Les nouveaux matériaux d'emballage de MULTIMAP offrent un potentiel d'extension de la fraîcheur des aliments. L'innovation contribue à réduire le gaspillage et à améliorer la rentabilité.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Emballages alimentaires, biologique, matières à base de protéines, emballage sous atmosphère modifiée, MULTIMAP