Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

NANOGOLD4PARKINSONS Résultat en bref

Project ID: 624475
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Royaume-Uni

Des nanoparticules d'or multifonctionnelles pour des applications thérapeutiques

L'apport dans l'organisme de nanoparticules d'or soigneusement étudiées pourrait aider à lutter contre le cancer du sein ou des troubles neurodégénératifs tels que la maladie de Parkinson.
Des nanoparticules d'or multifonctionnelles pour des applications thérapeutiques
Les protéines sont les éléments constitutifs de toutes les cellules vivantes et jouent un rôle important dans tous les processus de l'organisme. Leur fonction dépend souvent de leur forme. L'utilisation de nanoparticules pour cibler et modifier la forme des protéines permet à celles-ci de reconnaître les cellules cancéreuses et de pénétrer en elles. Ceci peut déboucher sur de nouveaux traitements thérapeutiques.

Dans le cadre du projet NANOGOLD4PARKINSONS (Targeted brain delivery of Nrf-2 gene and α-synuclein binding peptide using functionalised gold nanoparticles for disease-modifying therapy of Parkinson's disease), financé par l'UE, des scientifiques ont produit des nanoparticules d'or très uniformes fonctionnalisées à l'aide de différents composés à base de peptide ciblant le transporteur LAT-1. Ensemble, les nanoparticules d'or et les protéines fonctionnalisées peuvent cibler les cellules du cancer du sein de manière sélective, administrant la chimiothérapie uniquement aux cellules cancéreuses.

Les scientifiques ont réussi à faire la démonstration d'une méthode non invasive ciblant et tuant de manière sélective les cellules du cancer du sein sans induire de toxicité dans d'autres tissus. L'équipe a synthétisé le nano-or fonctionnalisé avec un ligand LAT-1, puis bombardé la cible d'impulsions laser infrarouge, tuant ainsi efficacement les cellules de la lignée MDA-MB-231 du cancer du sein. Ce traitement a sensibilisé efficacement les cellules de cancer du sein aux médicaments classiques de chimiothérapie, y compris au docétaxel et au cisplatine.

Surmonter le problème lié à la délivrance de petites quantités d'agents thérapeutiques dans des régions spécifiques du cerveau est une des principales difficultés du traitement de la plupart des troubles cérébraux. Le transporteur d'acides aminés LAT-1 pourrait permettre à des protéines telles que Nrf-2 et à des inhibiteurs d'agrégation d'alpha-synucléine et médicaments de traverser plus facilement la barrière hémato-encéphalique. Les travaux préliminaires ont montré une augmentation de l'absorption des nanoparticules d'or fonctionnalisées via LAT-1 par les cellules endothéliales cérébrales primaires de rats sans effet sur la viabilité cellulaire.

Si les expériences in vitro à venir prouvent qu'il est possible d'administrer des nanoparticules fonctionnalisées à travers la barrière hémato-encéphalique via le transporteur LAT-1, de nouvelles perspectives de traitement s'ouvriront pour le traitement de la maladie de Parkinson ou d'Alzheimer. Le traitement à l'aide de nanoparticules d'or fonctionnalisées pourrait également réduire le coût des soins de santé et améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec ces maladies graves.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Nanoparticules d'or, cancer du sein, maladie de Parkinson, NANOGOLD4PARKINSONS, LAT-1
Numéro d'enregistrement: 191156 / Dernière mise à jour le: 2017-02-21