Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le lien moléculaire entre les métastases du cancer du sein et la résistance aux médicaments

Le cancer du sein constitue la forme de cancer la plus courante pour l'Européenne. Comprendre les mécanismes moléculaires impliqués dans les métastases et la résistance aux médicaments devrait aider à mettre au point de nouveaux traitements.
Le lien moléculaire entre les métastases du cancer du sein et la résistance aux médicaments
Le pronostic du cancer du sein empire considérablement lorsque la maladie est métastatique. Bien qu'un lien soit établi entre les métastases et la résistance à la chimiothérapie, sa base moléculaire reste inconnue. Des preuves de plus en plus nombreuses indiquent que la cavéoline 1 (Cav1) entraîne la remodélisation biomécanique de la matrice extracellulaire par le biais de fibroblastes associés au cancer, favorisant ainsi l'invasion. Elle est en outre impliquée dans la résistance aux médicaments/rayons.

Les scientifiques du projet CAVCER (Caveolin-1 integrates stromal mechanical forces chemo-resistance to foster tumour progression), financé par l'UE, ont entrepris d'étudier le rôle de la Cav1 dans le cancer du sein. À cette fin, ils ont mesuré les niveaux de Cav1 dans une cohorte de patientes atteintes du cancer du sein à un stade précoce, présentant des récepteurs d'œstrogènes positifs et un récepteur épithélial humain 2 (HER2) négatif.

Les résultats ont montré une corrélation satisfaisante entre les niveaux de Cav1 du stroma et la réponse au traitement. Des niveaux élevés de Cav1 ont également été décelés dans des xénogreffes issues de patientes atteintes d'un cancer du sein effectuées sur des souris immunodéficientes, ainsi que dans des exosomes de cellules.

Pour étudier le rôle de la Cav1 dans les métastases, les chercheurs ont réduit leur expression dans les cellules du cancer du sein et évalué leur diffusion et leur croissance. Ils ont également étudié le développement du cancer du sein chez les souris dont les cellules du stroma étaient dépourvues de Cav1. Enfin, les scientifiques du projet CAVCER ont produit une série d'anticorps contre Cav1 qui pourraient un jour être exploités sur le plan thérapeutique.

Dans leur ensemble, les résultats de l'étude suggèrent que l'invasivité du cancer du sein est liée à la libération d'exosomes contenant de la Cav1. Les scientifiques ont suggéré que la Cav1 activait les fibroblastes et augmentait la rigidité de la matrice extracellulaire, créant ainsi un milieu propice aux métastases.

La nature multidisciplinaire du projet CAVCER a permis de réaliser une étude approfondie du rôle de la Cav1 dans des modèles humanisés expérimentaux et des échantillons de patients. Compte tenu de l'incidence du cancer du sein en Europe, parvenir à traduire ces résultats de recherche en résultats cliniques présente un important potentiel.

Informations connexes

Mots-clés

Cancer du sein, métastases, résistance aux médicaments, cavéoline 1, CAVCER