Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

MISTRAL Résultat en bref

Project ID: 625827
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Royaume-Uni

Les mécanismes moléculaires de la synthèse de l'hormone stéroïdienne

Des chercheurs européens ont utilisé le poisson zèbre comme modèle pour étudier les voies moléculaires impliquées dans la synthèse de l'hormone stéroïdienne. Leurs résultats pourraient contribuer à comprendre le tableau clinique des patients souffrant de troubles associés.
Les mécanismes moléculaires de la synthèse de l'hormone stéroïdienne
Les hormones stéroïdiennes comme l'œstradiol et la testostérone sont dérivées du cholestérol, principalement à partir des glandes surrénales et des gonades. Elles ont un rôle central dans le développement sexuel, le métabolisme, la pression artérielle et la composition corporelle, et leur synthèse est conservée pour toutes les espèces. L'accumulation d'indices souligne l'importance de cofacteurs dans la fonction des enzymes stéroïdogéniques.

Le projet MISTRAL (Mitochondrial steroidogenesis in the adrenal), financé par l'UE, souhaitait identifier les gènes clés impliqués dans la stéroïdogénère in vivo. Les scientifiques ont supprimé plusieurs gènes du poisson zèbre supposés avoir une fonction stéroïdogénique afin d'étudier leur rôle pendant le développement embryonnaire ainsi qu'au stade adulte.

Le gène homologue mammalien FDX1 figurait parmi les gènes ayant fait l'objet d'observations intéressantes. Il encode une petite protéine fer-soufre impliquée dans la synthèse de l'acide biliaire et de la vitamine D. Les chercheurs ont découvert que les embryons mutants étaient plus sombres, en raison d'une insuffisance de la voie de pigmentation induite par le cortisol, appelée comportement d'adaptation à l'arrière-plan visuel. Un phénotype similaire pouvait être observé chez les patients atteints de la maladie endocrinienne d'Addison. D'autre part, la délétion de FDX1 a fortement affecté la réponse au stress et la synthèse du cortisol.

D'un point de vue moléculaire, la déficience FDX1 était associée à des gènes impliqués dans le métabolisme et des troubles métaboliques, de façon similaire à ce qu'on observe chez les patients atteints d'insuffisance surrénale. Un aperçu des voies métaboliques affectées a dévoilé un rôle des gènes impliqués dans la synthèse de biomolécules, la production d'énergie et la réponse au stress oxydatif. Les résultats de cette analyse de transcription ont été validés par le biais d'un profilage métabolique utilisant la RMN et la spectrométrie de masse. Les scientifiques ont d'autre part réalisé une observation importante concernant l'expression de FDX1 dans le cerveau du poisson zèbre adulte aux côtés de plusieurs gènes stéroïdogéniques.

Dans leur ensemble, les résultats de l'étude MISTRAL suggèrent une connexion entre la synthèse de l'hormone stéroïdienne et le métabolisme. Les acteurs moléculaires impliqués serviront sans aucun doute de cibles pour la conception de futurs médicaments contre l'insuffisance surrénale.

Informations connexes

Mots-clés

Hormone stéroïdienne, métabolisme, MISTRAL, FDX1, stress oxydatif
Numéro d'enregistrement: 191170 / Dernière mise à jour le: 2017-02-21