Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Comment ont évolué les plantes à fleurs

Des chercheurs ont utilisé une ancienne plante à fleurs ressemblant à de la mousse pour découvrir la génétique et l'histoire évolutionnaire des plantes cultivées dont dépend une grande partie de l'économie agricole européenne.
Comment ont évolué les plantes à fleurs
Les plantes à fleurs (ou angiospermes) sont la base de presque toute notre alimentation, ainsi que des produits pharmaceutiques, des textiles, du bois et des biocarburants. Si les découvertes de fossiles permettent de connaître à peu près le moment où les plantes à fleurs sont apparues, on connaît moins bien la façon dont elles ont évolué et se sont divisées en deux groupes majeurs (les monocotylédones et les eudicotylédones).

Pour résoudre ce mystère, l'initiative ORIGIN (The model plant system Trithuria (Hydatellaceae), a new window into the origin of flowering plants and gene function), financée par l'UE, a étudié une petite herbe aquatique appelée Trithuria submersa.

La Trithuria est importante pour comprendre l'évolution des angiospermes, car il s'agit de l'une des premières plantes à fleurs connues. Elle est antérieure à la séparation entre les monocotylédones (graines telles que le maïs, le blé et le riz) et les eudicotylédones (la plupart de nos fruits et légumes) à partir des premiers ancêtres angiospermes.

ORIGIN a développé Trithuria afin d'en faire une plante modèle pour étudier les relations génétiques au sein des angiospermes. Les chercheurs ont utilisé des données génétiques pour en déduire les relations entre les espèces de Trithuria et les placer à la racine de l'arbre évolutionnaire des angiospermes. ORIGIN a identifié et classé plusieurs nouvelles espèces en collaboration avec l'Université de Perth (Australie), l'Université de la Colombie-Britannique (Canada), l'Université de Moscou (Russie) et les jardins botaniques de Kew (Royaume-Uni).

Les chercheurs ont ensuite étudié l'histoire évolutionnaire des gènes contrôlant la floraison pour une herbe proche des céréales cultivées. En retraçant comment ces gènes ont divergé à partir de gènes similaires présents chez Trithuria et d'autres angiospermes, ils ont découvert comment ont évolué de nouveaux caractères.

En identifiant les gènes antérieurs et postérieurs à la séparation des monocotylédones et des eucotylédones, les scientifiques pourront prévoir et comprendre la fonction des gènes dans d'autres groupes importants de plantes à fleurs. Ces plantes sont essentielles à notre alimentation et à la production d'autres ressources naturelles, et il est donc fondamental pour l'économie européenne de comprendre le fonctionnement de leurs gènes.

Informations connexes

Mots-clés

Plantes à fleurs, angiospermes, ORIGIN, Trithuria, fonction des gènes