Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

INNOPIPES Résultat en bref

Project ID: 318874
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Lettonie

De nouvelles méthodes pour des conduites de pétrole et de gaz plus sûres et plus efficaces.

Un projet européen a fait en sorte d'assurer la fiabilité des pipelines qui transportent le pétrole brut, le gaz naturel et le pétrole liquide sur les marchés d'Europe occidentale et orientale.
De nouvelles méthodes pour des conduites de pétrole et de gaz plus sûres et plus efficaces.
Les défauts volumétriques superficiels sont le résultat de processus de corrosion ou d'érosion/corrosion à l'origine des principaux accidents. Le recours à des matériaux composites pour réparer les pipelines s'avère particulièrement prometteur. Toutefois, les nombreuses normes associées à ces réparations reposent sur des approches simplifiées et ne tiennent pas compte de l'état de contrainte et de déformation des zones endommagées.

Sur cette base, le projet INNOPIPES (Innovative nondestructive testing and advanced composite repair of pipelines with volumetric surfaces defects), financé par l'UE, visait à améliorer l'infrastructure en rendant plus fiables les systèmes existants.

Globalement, 411 mois à équivalent temps plein ont été nécessaires pour les échanges de personnel à court terme et les activités de réseautage entre les organisations européennes et de pays tiers. Deux formations ont été organisées en Pologne et en Russie. Dans ce contexte, 26 conférences sur les tests non destructeurs et la réparation à l'aide de composite ont été données par des experts des organisations participantes et les chercheurs des pays organisateurs.

L'équipe INNOPIPES a proposé des recommandations pour l'application des tests à ultrasons longue portée pour le diagnostic des pipelines. Elle a ainsi mis au point plusieurs méthodes analytiques, numériques et expérimentales pour définir avec précision les dégâts repérés sur les pipelines à l'aide d'un système à ultrasons longue portée.

Des méthodes d'excitation par relèvement de tension et inverses basées sur les tests de vibration ont été mises au point pour permettre la caractérisation non destructrice précise, fiable et efficace des propriétés élastiques, d'hystérèse et viscoélastiques. Une nouvelle procédure a également été conçue pour définir le facteur de résistance résiduelle des pipelines soumis à une érosion localisée du métal, et une méthode qui définit les paramètres de la réparation composite.

Les chercheurs ont réalisé plusieurs modèles analytiques et numériques décrivant un état de contrainte et de déformation dans les parties droites et coudées d'un pipeline. Une méthode a été créée pour caractériser de manière expérimentale l'efficacité de la réparation composite sur des échantillons de conduites endommagées. Les résultats ont fait état de l'efficacité de la technologie mise au point.

Enfin, quatre ateliers ont permis de diffuser les résultats du projet.

INNOPIPES a amélioré les méthodes existantes et mis au point de nouvelles pour mieux détecter et réparer les défauts volumétriques superficiels. Cela devrait permettre une exploitation efficace et sûre des réseaux de pipelines qui parcourent l'Europe.

Informations connexes

Mots-clés

Pipelines, défauts volumétriques superficiels, état de contrainte et de déformation, INNOPIPES, réparation composite
Numéro d'enregistrement: 191178 / Dernière mise à jour le: 2017-02-22