Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un réseau international de recherche et de formation cartographie le paysage européen de l'emploi, en pleine mutation

Face à des facteurs importants tels que le climat économique actuel et la mondialisation, on omet souvent de prendre en compte d'autres éléments qui ont eux aussi une incidence sur le monde du travail en Europe. Une initiative européenne a réuni des universitaires et chercheurs renommés pour étudier les changements subis par le marché de l'emploi, tels que le vieillissement des travailleurs, la migration et la restructuration industrielle.
Un réseau international de recherche et de formation cartographie le paysage européen de l'emploi, en pleine mutation
Les régimes de travail évoluent partout en Europe. Avec cette transformation, les individus ont plus de mal à conserver leur ancien mode de vie, qu'ils soient ouvriers ou cols blancs. Ce changement est dû à des journées de travail plus longues et une intensification du travail effectué.

Il est urgent que des scientifiques développent une approche comparative internationale et multidisciplinaire afin que l'on puisse comprendre les formes contemporaines de mondialisation qui font leur apparition au niveau des nouveaux types d'emploi et de travail. Ces mutations sont sources d'opportunités et de difficultés qui dépassent largement le cadre du secteur de l'emploi.

Grâce à un financement de l'UE, le projet CHANGINGEMPLOYMENT (The changing nature of employment in Europe in the context of challenges, threats and opportunities for employees and employers) a réuni «divers scientifiques du domaine social et des chercheurs récemment formés impliqués dans l'étude de la transformation des relations et conditions de travail en Europe», d'après le professeur Paul Stewart, coordinateur du projet, du Département de gestion des ressources humaines de l'École de commerce de l'Université de Strathclyde. «La recherche a identifié la nature de la restructuration des marchés du travail et économies d'Europe qui découle du changement économique et social actuel, ainsi que son impact sur les relations de travail et vies professionnelles.»

Explorer le paysage de l'emploi, en pleine mutation

Le projet CHANGINGEMPLOYMENT a formé 12 chercheurs de niveau doctorat et post-doctorat afin de les amener à comprendre, analyser et répondre aux changements subis par le marché de l'emploi. Pour cela, il a pu compter sur les conseils d'universitaires expérimentés et le soutien de l'Institut syndical européen, de l'Organisation internationale du travail, d'un groupe de conseil et de partenaires associés tels que CAIRDE Teo, une organisation d'économie sociale d'Armagh, en Irlande du Nord. Ils ont étudié l'évolution des marchés de l'emploi et économies européennes, et particulièrement trois thèmes clés représentatifs des changements connus en Europe: les relations entre direction et employés; l'inclusion et l'exclusion au travail et dans la migration; et le bien-être de l'employé et la qualité de vie au travail.

Pour le premier thème, les chercheurs ont examiné les stratégies de ressources humaines que les entreprises multinationales appliquent en période de crise économique, ainsi que la forme et les caractéristiques de la représentation des employés, dans le but diffuser des meilleures pratiques. Le second thème concernait les nouveaux développements, notamment ceux induits par la crise économique, et en particulier les conséquences du chômage, de la migration, du travail précaire et des inégalités dues au sexe, à l'âge et à l'ethnie. Le dernier thème concernait l'impact sur la qualité de vie au travail des formes contemporaines de travail et de la flexibilité de l'emploi. Le travail mené par ces trois groupes thématiques a débouché sur la production d'ouvrages, chapitres de manuel, articles communs, articles, rapports et un site web.

Consolider les réseaux de sciences sociales face à l'évolution de d'emploi

Le programme de formation complet a apporté aux chercheurs une compréhension multidisciplinaire et intersectorielle des trois conditions d'emploi sujettes à variations. Il a notamment consisté en des visites d'échange, des détachements, du travail de terrain, trois universités d'été, deux universités d'hiver, plusieurs ateliers et séminaires à thème et un colloque annuel du réseau. «Les chercheurs – des scientifiques de nouvelle génération spécialisés dans les aspects politiques du domaine social – ont étudié la nature changeante de l'emploi en Europe, du point de vue des employés, dirigeants, travailleurs migrants et leurs familles, en tenant compte des implications en matière d'ethnicité, sexe et âge», explique le professeur Stewart.

Les membres ont également produit une série interne d'articles de recherche ayant pour vocation d'examiner et encourager le débat concernant le paysage européen en mutation, en particulier les difficultés, menaces et opportunités pour les employés et employeurs.

Les synergies établies entre des chercheurs talentueux et d'éminents universitaires dans le cadre du projet CHANGINGEMPLOYMENT ont conduit à la mise en place d'un réseau universitaire mondial. «L'implication et la réflexion menée au sein d'un réseau international particulièrement imaginatif consacré à la formation aux sciences sociales a débouché sur le développement d'une pratique de recherche et sur la mise en place de relations de qualité avec des professionnels du monde entier issus d'organismes publics et privés et de syndicats», conclut le professeur Stewart.

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Emploi, mondialisation, travail, CHANGINGEMPLOYMENT, employé, employeurs
Numéro d'enregistrement: 196575 / Dernière mise à jour le: 2017-04-05