Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

EDEN — Résultat en bref

Project ID: 313077
Financé au titre de: FP7-SECURITY
Pays: Royaume-Uni
Domaine: Santé, Sécurité

L'Europe est mieux préparée à faire face aux menaces

La mondialisation apporte nombre d'avantages, mais s'accompagne d'une aggravation des menaces, qu'elles soient accidentelles ou malveillantes. Plus que jamais, l'Europe doit être prête à combattre les menaces de nature chimique, biologique, radiologique, nucléaire ou explosive (CBRNE).
L'Europe est mieux préparée à faire face aux menaces
La probabilité de voir certaines catastrophes frapper la population à grande échelle ne cesse d'augmenter, en particulier celles de nature CBRNE. Pour faire face à ces menaces, il faut adopter au niveau mondial une approche basée sur un système de systèmes, qui permettrait à l'ensemble des pays de collaborer.

Une autre menace découle de la prolifération possible des connaissances des organisations terroriste sur l'usage des produits chimiques en tant qu'agents de guerre. «Bien que les incidents de type CBRNE dans l'environnement de la 'sécurité civile' étaient considérés de 'faible probabilité', les conflits mondiaux et l'utilisation des armes chimiques ont également renforcé la nécessité de développer une résistance à ces attaques», fait remarquer le coordinateur du projet.

Le projet EDEN (End-user driven demo for CBRNE), financé par l'UE, voulait s'attaquer à ce problème à l'aide d'une «boîte à outils de kits à outils». Comme l'indique cet objectif, il se distinguait en proposant non pas UNE solution mais a plutôt présenté une vaste gamme de solutions. Le marché CBRNE étant fragmenté, «il n'y a pas de solution unique pour tous les cas». Il faut proposer toute une gamme de solutions pour laisser le choix aux utilisateurs. Avoir une «réaction résiliente» signifie que vous avez une équipe qui est bien entraînée, possède les bons outils et sait les utiliser.

C'est exactement sur ce qu'apporte l'«héritage EDEN». «Le catalogue EDEN recense plus de 270 outils disponibles, apportant aux utilisateurs des solutions et de l'expertise. Il s'agit aussi bien d'outils de base que de systèmes, de boîtes à outils (collections d'outils), d'expertise et de connaissances humaines, de procédures d'exploitation et d'un nouveau cadre de formation CBRNE», explique le coordinateur du projet.

Cela tombe à point nommé également dans le secteur civil de l'UE. Les capacités de la solution EDEN s'étendent aux menaces radiologiques, chimiques, biologiques, explosives et terroristes. «EDEN propose des outils utilisables pour la détection, la décontamination, l'équipement de protection du personnel, les soins médicaux, l'imagerie et le transfert de données, le commandement et le contrôle ainsi que d'autres aspects essentiels, pour répondre aux besoins des utilisateurs en matière de préparation, de réponse et de reprise», assure le coordinateur du projet.

EDEN a également démontré que la réglementation alimentaire de l'UE actuelle n'oblige pas les entreprises et opérateurs de ce secteur à respecter de procédure pour empêcher et détecter la contamination délibérée. Un groupe d'utilisateurs ayant une grande expérience dans le domaine a évalué les outils d'EDEN, constatant une meilleure résilience face aux menaces CBRNE, depuis l'évaluation de la menace jusqu'à la reprise, à travers trois thématiques essentielles: la sécurité des aliments, les substances chimiques multiples et le risque radiologique. Leur travail s'est basé sur des démonstrations dans des installations agroalimentaires, dans des environnements industriels et de réponse hospitalière, et une démonstration radiologique à grande échelle dans de nombreux pays européens.

Plus de 300 utilisateurs et observateurs ont été impliqués dans les 15 démonstrations EDEN, et plus de 100 outils et systèmes ont été évalués par le projet.

Les parties intéressées peuvent maintenant bénéficier d'un cadre commun leur permettant d'accéder aux derniers produits et services, ainsi qu'à des réseaux d'échanges sécurisés en temps réel. Le projet a également promu la mise en place de normes de sécurité alimentaire qui devraient être mises en œuvre au niveau de l'UE.

Les résultats du projet sont d'ores et déjà exploités, et le développement d'un certain nombre d'outils se poursuit dans le cadre de projets complémentaires financés par l'UE. Il s'agit par exemple d'une nouvelle technique de photodétection et de télémétrie pour évaluer en temps réel la contamination microbienne en surface, afin d'estimer la propreté de la surface avant, pendant et après la décontamination. Le développement de cette méthode se poursuit dans le cadre d'un autre projet DG HOME.

EDEN a considérablement fait progresser les compétences relatives aux attaques de type CBRNE, et bon nombre de ses travaux ont ouvert des opportunités d'exploitation commerciale. Le nouveau cadre de formation en ligne EDEN CBRNE a été développé dans le but de lancer une nouvelle norme européenne.

Les forces de l'ordre, les producteurs d'aliments, les chercheurs et les décideurs politiques seront plus à même d'identifier les vulnérabilités du secteur et de définir des stratégies de prévention et d'atténuation.

Mots-clés

Menaces, radiologique, CBRNE, EDEN, sécurité civile, contamination, sécurité alimentaire