Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

H2020

Interactive Video — Résultat en bref

Project ID: 666570
Pays: France
Domaine: Technologie de l'information et de la communication

Des publicités vidéo contextualisées et non intrusives

La vidéo est peut-être devenu l'outil le plus utilisé et les plus efficace pour le commerce en ligne et, d'ici 2019, ce média devrait représenter 80 % du trafic Internet. Malheureusement, les méthodes de publicité invasive et l'absence de contextualisation freinent toujours les retombées financières. La startup française Adways espère tirer parti de ce potentiel inexploité avec sa technologie d'enrichissement vidéo automatisée et non intrusive.
Des publicités vidéo contextualisées et non intrusives
La principale cible d'Adways est ce qu'on appelle le «pre-roll» (avant-programme), une méthode rappelant les pratiques télévisuelles consistant à forcer les utilisateurs à visualiser une publicité pendant un certain temps avant d'accéder à leur programme. Selon des statistiques de 2016, 90 % des utilisateurs ignorent systématiquement l'annonce. En d'autres termes, plutôt que de capturer leur intérêt, les pre-rolls actuels poussent les utilisateurs à chercher avec impatience le bouton leur permettant d'ignorer l'annonce.

«Les clients atteignent un point de saturation, et c'est ici que Adways peut apporter sa contribution», déclare Jacques Cazin, PDG d'Adways. «Nous pensons que le potentiel commercial le plus important réside dans un format publicitaire révolutionnaire consistant à placer un appel à l'action (Call to Action) d'une marque, affiché en superposition d'un contenu vidéo. Ce format non intrusif fonctionnant sur tous les appareils permet de renforcer la monétisation des vidéos tout en réconciliant les clients avec les publicités.»

En plus d'être convivial, le format publicitaire proposé par Adways, sous la forme d'un logiciel en tant que service (SAAS), intègre une «affinité contextuelle», ce qui signifie que toutes les annonces affichées sont en rapport direct avec le contenu que l'utilisateur désire consulter en premier lieu. «Il a fallu pour cela intégrer des algorithmes sémantiques pour la transcription, la conversion de la voix en texte ou l'analyse d'image, ce qui a été très exigeant en termes d'ingénierie», souligne M. Cazin.

Prenons l'exemple d'un utilisateur web regardant un défilé de mode transmis en direct: à la différence des méthodes actuelles qui forceraient par exemple cette personne à visionner une vidéo concernant les billets d'avion qu'elle recherchait deux semaines auparavant, Adways affichera automatiquement des publicités des marques portées par les modèles, autorisant des achats faciles et rapides.

Ce type d'interactivité est au cœur même du concept d'Adways. En plus de fonctions de e-commerce, les marques peuvent afficher des quizz, des sondages, des votes, des textes, des images, des flux de réseaux sociaux ou même des vidéos à l'intérieur de vidéos, tout cela en laissant l'utilisateur libre de contrôler sa propre expérience publicitaire. Cerise sur le gâteau, l'entreprise revendique des taux de clic pouvant dépasser 5 %, doublant ainsi les revenus générés grâce à la publicité.

«Adways Studio est une plateforme intelligente, bien intégrée et orientée vers le profit», déclare M. Cazin. «Ses avantages reposent dans son interface conviviale, l'intégration avec les principales plateformes de vidéo en ligne (OVP), le peu de ressources et de manipulations nécessaires, et les puissants algorithmes sémantiques nous permettant d'enrichir les vidéos avec des informations contextuelles.»

Ce fort potentiel a conduit l'UE à accorder à Adways près d'un million d'euros de financement dans le cadre de la Phase 2 de l'Instrument PME, pour le projet INTERACTIVE VIDEO (Automatic creation of interactive video to double video advertising revenues whilst decreasing inconvenience for viewers) qui a démarré en avril 2015 et s'est achevé en novembre 2016. «Ce financement nous a permis d'embaucher des ingénieurs et des spécialistes marketing afin de poursuivre le développement de notre solution et d'accélérer notre développement à l'international», explique M. Cazin.

Lorsque le projet a été lancé, la société visait notamment à atteindre après 18 mois 50 % des parts de marché des médias français, avec une prévision de chiffre d'affaires supérieure à 100 millions d'euros cinq années après le début du projet. Même si Adways a encore un long chemin à faire pour atteindre cet objectif, M. Cazin est convaincu que son avenir est prometteur.

«Nous venons juste de lancer notre technologie révolutionnaire, et nous sommes actuellement la seule entreprise à offrir ce type de format publicitaire», déclare-t-il. «YouTube vient juste d'annoncer que le pre-roll serait réduit à partir du début 2018, et c'est précisément ce type de nouvelles qui accélèrera le déploiement de notre publicité contextuelle en incrustation en tant qu'alternative viable au pre-roll.»

Adways espère déployer ses solutions en Europe et aux États-Unis, et créer un réseau Adways en mesure d'acquérir un inventaire vidéo. «Nous voulons vendre aux annonceurs et aux agences médias le meilleur plan média intégrant nos formats», conclut M. Cazin.

Mots-clés

INTERACTIVE VIDEO, marketing en ligne, Adways, enrichissement vidéo, avant-programme, e-commerce, vidéo interactive