Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'accréditation pour la Via Egnatia

Une équipe financée par l'UE a combiné une recherche multidisciplinaire avec des technologies de pointe pour la première reconstruction d'un parcours culturel de la fin du Moyen Âge et du début de l'ère moderne.
L'accréditation pour la Via Egnatia
Un itinéraire culturel est défini comme ayant une dynamique et une fonctionnalité historiques propres. Connue comme étant l'un des itinéraires culturels les plus importants en Europe, la Via Egnatia, qui reliait le Bosphore à la mer Adriatique, a été construite par les romains au IIe siècle avant J-C.

Couvrant une distance de 1 120 km, elle est devenue avec le temps la route européenne la plus empruntée pour le commerce, les échanges culturels, les guerres, la diplomatie et les pèlerinages.

En Grèce, un projet d'ingénierie appelé Egnatia Odos est en partie parallèle à cette route historique. Il a débouché sur des fouilles de sauvetage et d'importantes découvertes. La route ne fait cependant pas partie de la liste des itinéraires culturels du Conseil de l'Europe, et son caractère culturel reste difficile à cerner. Le projet THE VIA EGNATIA (The Via Egnatia: The archaeology of a European cultural route) a produit la première étude de l'intégralité de cette route.

Les recherches, qui ont porté sur la période comprise entre 1204 et 1501, ont motivé une formation sur les nouvelles technologies. Des voyages archéologiques, qui se sont déroulés de la Turquie à l'Albanie, ont été essentiels pour cartographier la route et visualiser son environnement bâti. La redécouverte, la réception, la destruction et le recensement du patrimoine antique et médiéval d'Egnatia à la fin du Moyen Âge et à l'époque moderne ont également évolué au cours des travaux.

Le programme a produit des articles dans le cadre de forums de recherche nationaux et internationaux en Grèce, Espagne, Turquie, Royaume Uni et États-Unis. Des ateliers et des conférences se sont axés sur la transformation graduelle des paysages des Balkans en tant qu'élément de l'histoire de la Méditerranée orientale; la réception et l'archéologie du patrimoine antique et médiéval d'Egnatia par les premiers voyageurs modernes; et Egnatia à l'ère du numérique. D'autre part, des initiatives éducatives en rapport avec la Via Egnatia et destinées aux enfants d'écoles primaires et secondaires de Cambridge (Massachussets, États-Unis) et de Thessalonique ont été reliées à un programme de partenariat culturel financé par l'UE entre la Grèce, la Hongrie et la Pologne.

Les résultats du projet comprennent une formation dans les technologies spatiales et visuelles, les plateformes numériques, les stratégies et l'innovation.

Informations connexes

Mots-clés

Via Egnatia, parcours culturel, Egnatia Odos, archéologie, plateformes numériques