Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Patrimoine et puissance des empereurs romains

Une équipe a étudié la répartition géographique et l'impact économique, social et politique des propriétés des empereurs romains en Asie Mineure. Les résultats permettent de mieux comprendre comment les empereurs ont utilisé leur patrimoine comme instrument politique et comme source de pouvoir.
Patrimoine et puissance des empereurs romains
Les propriétés pendant la domination romaine comprenaient des terres, des pâturages, des bois, des mines et des carrières. Le propriétaire de ces biens étant le chef d'un empire ainsi qu'un acteur principal dans l'économie mondiale, l'on a pu tracer une uniformité transrégionale dans les modèles d'exploitation. Depuis le début des années 1930, il n'y avait pas eu d'études majeures sur le développement et l'utilisation des propriétés malgré le nombre important de nouveaux documents. Le projet LANCRAM (The land of Caesar: Geography and economy of the imperial properties in Roman Asia Minor), financé par l'UE, visait à combler cette lacune.

Les travaux ont commencé par la mise à jour de la base documentaire avec de nouvelles découvertes épigraphiques qui ont eu lieu au cours des dernières décennies et en les transférant dans une base de données numérique. L'approche était interdisciplinaire car elle combinait reconstruction géographique et étude administrative, économique et sociale. Toutes les personnes liées au patrimoine impérial, y compris les locataires, les administrateurs (procureurs) ont été étudiées. La base de données sert à la fois de référentiel de documents ainsi que d'outil de recherche pour placer les documents dans des contextes géographiques et sociaux appropriés.

Trois ateliers ont eu lieu. Ils ont couvert différents groupes sociaux affiliés à l'exploitation et à l'administration des propriétés. Ils ont également inclus comment la présence de l'Asie Mineure dans l'Empire romain a façonné et influencé l'économie et une analyse approfondie d'importantes sources archéologiques et épigraphiques provenant de régions situées en dehors de l'Asie Mineure.

Des travaux sur une monographie sur l'histoire des propriétés impériales en Asie Mineure sont en cours. Les résultats de LANCRAM et la méthodologie innovante ont été fondamentaux dans la réalisation du financement ERC pour PATRIMONIVM (ERC-StG 716375).

Informations connexes

Mots-clés

Empereurs romains, répartition géographique, Asie Mineure, LANCRAM, propriétés impériales