Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une étude des villes anciennes pour de meilleures villes dans le futur

Des chercheurs financés par l'UE ont exploré le développement d'entités politiques complexes et d'identité dans l'Italie tyrrhénienne. Le travail a donné une nouvelle vision et une meilleure compréhension de la manière dont les sociétés organisées et les identités se formaient dans le passé, avec des implications pour l'élaboration des politiques aujourd'hui.
Une étude des villes anciennes pour de meilleures villes dans le futur
Les premières villes d'Europe sont nées dans le centre de l'Italie, entre le XIe/Xe siècle et le Ve siècle avant J.C - entre la fin de l'Âge du bronze et la fin de la période archaïque. Les recherches antérieures ont établi une grande partie de ce qui s'était passé et quand dans ce processus d'urbanisation. Le projet PAST-PEOPLE-NETS (Connected pasts and people: Identities and complex polities in middle Tyrrhenian Italy) a ouvert l'enquête pour étudier les questions liées à comment et pourquoi cela a évolué et pourquoi Rome (les Latins) l'a emporté sur les Étrusques. À cette fin, les deux systèmes ont été considérés ensemble plutôt que séparément, avec les chercheurs étudiant les interactions sociales, culturelles et commerciales entre les deux groupes.

La première analyse a examiné les connexions géographiques et les réseaux terrestres et aquatiques. Les études de l'Étrurie et du Latium Vetus ont montré des similitudes et des différences entre les deux régions. Par exemple, le système de communication latin s'est révélé bien plus efficace et plus résilient. De même, bien que l'Étrurie était plus grande, son modèle coopératif a empêché une ville de pouvoir dominer les autres, alors que les politiques militaires de Rome peuvent expliquer le comportement compétitif du Latium Vetus. Les résultats permettent donc d'expliquer comment les deux systèmes ont fonctionné et pourquoi Rome et le Latium Vetus l'ont finalement emporté sur l'Étrurie.

Centrée sur les interactions commerciales et culturelles, la deuxième analyse a exploré les réseaux bimodaux des sites d'Italie centrale spécifiques, fournissant des informations importantes sur les différents modes de circulation d'objets divers. PAST-PEOPLE-NETS a également examiné les réseaux sociaux et la décoration de la poterie villanovienne ainsi que les sites et les noms de famille des inscriptions pour la période archaïque et l'âge républicain.

Avec la mondialisation, la recherche et la planification politique internationale portent de plus en plus sur les réseaux urbains et les villes en réseau. PAST-PEOPLE-NETS a adopté une perspective de réseau structurel similaire, étudiant les relations structurelles entre les colonies de peuplement dans le centre de l'Italie au début de l'âge de fer. Ses travaux et ses conclusions nous permettent donc de mieux comprendre l'identité actuelle des premières villes d'Europe et les relations culturelles et de pouvoir en général.

Informations connexes

Mots-clés

Politiques complexes, identités, sociétés organisées, centre de l'Italie, PAST-PEOPLE-NETS
Numéro d'enregistrement: 198762 / Dernière mise à jour le: 2017-06-06