Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les Kazakhs et leurs ancêtres

Une équipe de l'UE a examiné le lien entre le peuple du Kazakhstan et les anciennes traditions de respect des ancêtres. De telles traditions mettent les gens en conflit avec l'État moderne, tout en donnant aux gens du confort et une voix politique.
Les Kazakhs et leurs ancêtres
L'Asie centrale est généralement considérée comme une région d'États post-soviétiques défaillants où règnent la corruption et l'extrémisme islamique. Pour ces raisons, certains voient l'étude ethnographique de la région comme urgente afin de découvrir le fonctionnement culturel 'réel' de la région.

Le projet DIALOGAUTHORKZSTAN (The dialogic emergence of authority: Ancestors' shrines as healing sites in Kazakhstan), financé par l'UE, a étudié comment la culture expressive orale permet l'émergence de nouvelles autorités politiques et ancestrales. Ces autorités défient la règle autoritaire et favorisent une compréhension du pouvoir séparé des États-nations. L'autorité ancestrale est souhaitable pour de nombreuses personnes d'Asie centrale cherchant le bien-être social et des soins spirituels. Le projet a étudié les façons dont les ancêtres kazakhs guident et soignent les vivants.

Un chercheur de l'UE a mené une étude sur le terrain au Kazakhstan, vivant avec des familles kazakhs et travaillant également avec des informateurs et des assistants de recherche. Ces travaux ont étudié les différents contextes dans lesquels les ancêtres deviennent «présents de manière dialogique», comme les bénédictions de maisons, les pèlerinages et les récits de miracles dans les sites de sanctuaires. Un manuscrit a été produit qui explique comment ces formes de dialogue ancestral représentent une alternative de la vision du monde à celle des États-nations d'Asie centrale actuels.

Au cours de la phase finale du projet, les chercheurs ont étudié le rôle plus large des ancêtres et de la géographie sacrée concernant la terre et la souveraineté au Kazakhstan. L'équipe a noté le conflit entre la spiritualité traditionnelle basée sur la nature et un paysage post-soviétique dégradé. L'étude a soutenu que de tels conflits chevauchent les notions de souveraineté culturelle, devenant ainsi un vecteur de dialogue politique.

Les chercheurs ont établi un site de recherche à l'Université Nazarbayev à Astana, au Kazakhstan. La collaboration comprenait la création d'une équipe de recherche d'étudiants intéressés par la recherche environnementale. Les travaux ont également souligné le rôle du dialogue dans la création de connaissances.

Les recherches ont mis en évidence un angle culturel vis-à-vis de la prise de conscience environnementale et politique kazakhe.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Kazakhstan, ancêtre, DIALOGAUTHORKZSTAN, émergence dialogique, autorités ancestrales
Numéro d'enregistrement: 198783 / Dernière mise à jour le: 2017-06-08