Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une nouvelle approche pédagogique pour réduire les problèmes de comportement des élèves

Une approche américaine pour faire face aux problèmes de comportement dans les écoles d'un point de vue plus inclusif et compréhensif a également porté ses fruits à Chypre. Les conséquences positives pour les systèmes scolaires européens sont énormes.
Une nouvelle approche pédagogique pour réduire les problèmes de comportement des élèves
L'éducation des enfants comporte son lot de défis, en particulier lorsqu'il s'agit d'intégrer des étudiants avec des besoins particuliers, issus de milieux défavorisés ou de familles immigrées. Les problèmes de comportement pèsent également sur ces problèmes, qu'il s'agisse des retards ou des brimades. Répondre à ces questions nécessite une culture sociale inclusive qui intègre et implique les étudiants et les enseignants de manière positive et réussie.

Dans cet esprit, le projet ESPISE-3P (Establishing safe, positive, inclusive school environments: The three-tiered prevention paradigm), financé par l'UE, a mis en œuvre un nouveau cadre appelé Schoolwide Positive Behaviour Support (SWPBS) qui propose une approche éducative par la prévention des questions de discipline scolaire. Développé aux États-Unis, le cadre suit une stratégie qui inclut la science de la prévention, l'analyse appliquée des comportements et la gestion des organisations.

Le cadre a été mis en œuvre dans des écoles élémentaires dans l'État de Caroline du Nord (États-Unis) et à Chypre pour démontrer sa validité. De plus, l'équipe de projet a créé un modèle adapté à la culture locale pour les écoles élémentaires de Chypre, qui a été testé et affiné. Le projet ESPISE-3P a ensuite souligné les éléments clés qui favorisent une mise en œuvre réussie du cadre SWPBS; simplifiant des pratiques communes à l'échelle de l'école et rationnalisant la langue de l'enseignant pour fournir des retours correctifs et positifs aux élèves.

À Chypre, le cadre a été mis en œuvre dans 2 écoles élémentaires, entraînant une baisse de plus de 40 % des comportements à problème.

Le niveau d'intégrité de la mise en œuvre des procédures SWPBS allait de 67 % à 77 % pour les 2 écoles. Plutôt que la traditionnelle approche punitive et réactive, le nouveau cadre a permis au personnel des écoles d'adopter une approche plus accueillante et inclusive pour tous les élèves. Cela a remodelé et fait progresser les rôles des conseils de discipline des écoles locales, qui ont évolué vers une approche positive de résolution des problèmes qui fait baisser les problèmes de comportement et encourage la socialisation.

Cela a entraîné de meilleurs résultats pour les élèves, réduit les besoins de soutien externe pour répondre aux problèmes de discipline graves et amélioré les conditions socio-économiques dans les écoles. Les recherches réalisées sont essentielles pour aider les décideurs politiques et le Ministère de l'Éducation de Chypre à allouer des ressources et des financements pour s'adresser aux élèves avec les besoins les plus importants en termes scolaires et sociaux. Cela aidera également des groupes de défense des intérêts des enseignants comme les syndicats d'enseignants et les organisations de parents à promouvoir un meilleur modèle éducatif.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Éducation, étudiant, problèmes de comportement, écoles, ESPISE-3P, Schoolwide Positive Behaviour Support
Numéro d'enregistrement: 198787 / Dernière mise à jour le: 2017-06-08