Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des technologies et des méthodes de pointe pour étudier l'acoustique des sites d'art préhistorique

Une initiative de l'UE a étudié l'importance de l'acoustique dans la production, la localisation et l'utilisation active des sites et des paysages de l'art rupestre préhistorique.
Des technologies et des méthodes de pointe pour étudier l'acoustique des sites d'art préhistorique
L'art rupestre désigne les œuvres humaines réalisées sur des surfaces naturelles de rochers. Il est de plus en plus reconnu que l'étude de la nature sonique des pièces archéologiques peut permettre de mieux comprendre les civilisations passées. Cependant, les études archéo-acoustiques de l'art rupestre n'en sont qu'à leurs débuts en Europe. L'étude de ses différents éléments, à savoir l'acoustique, le paysage, la musicologie et l'archéologie, peut éclairer ce champ interdisciplinaire unique.

Grâce au financement de l'UE, le projet SONART (Sounds of rock art. Archaeoacoustics and post-palaeolithic schematic art in the Western Mediterranean) a étudié l'acoustique des paysages et des sites d'art rupestre schématique en Méditerranée occidentale.

Les partenaires du projet ont effectué des mesures acoustiques dans 10 régions d'art rupestre en Espagne, en France et en Italie. L'objectif était d'étudier les expériences sensorielles recherchées par les créateurs d'art rupestre préhistorique au Néolithique et au début de l'Âge de Bronze.

Les chercheurs ont élaboré une technique pour mesurer la sonorité des sites grâce à des dispositifs facilement transportables et peu coûteux, qui répondent aux exigences standard des mesures d'acoustique. L'équipement développé permet aux utilisateurs d'acquérir rapidement plusieurs paramètres acoustiques dans des zones isolées, comme la direction de l'arrivée et l'audibilité des réflexions du son, la réverbération, la résonance, la largeur apparente du champ sonore, la perte ou l'atténuation de transmission. Cette nouvelle méthode leur permet d'évaluer si l'acoustique des endroits, en particulier les échos et la réverbération, a joué un rôle dans la sélection des sites d'art rupestre décorés.

L'équipe SONART a également étudié le type de source sonore qui produit les meilleurs effets acoustiques dans les paysages d'art rupestre, et si certains motifs d'art rupestre particuliers sont associés à des effets acoustiques. Elle a également comparé les résultats de chaque région afin de déduire des points communs dans les conventions culturelles des créateurs d'art rupestre en matière d'expériences sensorielles.

Le projet SONART a permis d'apporter de l'objectivité, de la précision et de l'exactitude dans les mesures acoustiques des paysages d'art rupestre. Il a apporté des preuves importantes de l'utilisation du son et de la musique dans les paysages d'art rupestre, tout en approfondissant les connaissances sur les expériences sensorielles recherchées par les communautés préhistoriques.

Informations connexes

Mots-clés

Acoustique, préhistoire, art rupestre, archéoacoustique, SONART, art schématique post-paléolithique
Numéro d'enregistrement: 198798 / Dernière mise à jour le: 2017-06-08