Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une évaluation du cadre de coopération entre les pays de l'UE pour améliorer les politiques culturelles

Une initiative de l'UE a identifié et expliqué les facteurs qui ont un impact sur la coopération volontaire dans les politiques culturelles nationales et l'activité culturelle en Europe.
Une évaluation du cadre de coopération entre les pays de l'UE pour améliorer les politiques culturelles
Les États membres gagnent à échanger les bonnes pratiques sur la manière dont ils conçoivent et mettent en œuvre leurs politiques culturelles. Cette forme de coopération est désignée sous le terme de Méthode ouverte de coordination (MOC). Dans le cadre de la MOC, des experts des ministères de la culture et des institutions culturelles nationales se rencontrent régulièrement pour échanger des bonnes pratiques et produire des documents ou des kits de politiques qui sont largement diffusés dans l'ensemble de l'Europe. Ces actions contribuent à l'amélioration de la conception et de la conduite des politiques culturelles. Cependant, les évaluations externes récentes montrent que l'impact de la MOC culturelle sur les politiques nationales pourrait être amélioré.

Le projet OPENCULT (Managing diversity in the EU: The cultural open method of coordination revisited), financé par l'UE, a étudié la structure et le fonctionnement de la MOC culturelle, et ses effets sur les politiques culturelles aux niveaux national et de l'UE.

Le travail a commencé par un passage en revue de l'état de l'art et de la littérature existante pertinente sur la politique culturelle de l'UE, les politiques culturelles des États membres et la MOC.

Le projet OPENCULT a étudié et analysé la configuration, le développement, le fonctionnement et les effets de la MOC culturelle au cours de deux cycles distincts (2008-2010 et 2011-2014). Cela a été fait en conduisant des entretiens avec les institutions européennes, les autorités culturelles des États membres et les participants à la MOC culturelle. Cela a également été réalisé par le biais d'une enquête à l'échelle de l'UE ciblant les autorités nationales, les décideurs européens, les représentants des agences et institutions culturelles basées dans l'UE, les universitaires et autres parties prenantes.

Globalement, les résultats montrent que la MOC culturelle n'inclut pas de définition d'objectifs, d'utilisation d'indicateurs et de statistiques, de benchmarking ou de surveillance par les États membres. Elle est caractérisée par une approche flexible, et ceux qui participent s'engagent à partager les informations et les expériences. Le processus respecte l'autonomie culturelle des États membres, tolère les différences de politique et fait la promotion de l'apprentissage facultatif et sélectif dans les différents États membres

Le projet OPENCULT a cherché à diffuser ses résultats de la manière la plus large possible par la mise en réseau d'universitaires, de chercheurs, de décideurs politiques nationaux et européens dans le domaine de la culture, de la société civile et du grand public. Parmi les autres activités notables, on peut citer la publication d'un livre, deux articles, deux ateliers, un séminaire et un site web dédié.

En faisant progresser les connaissances sur la manière dont la diversité culturelle peut être sauvegardée en Europe, les résultats du projet OPENCULT devraient contribuer de manière significative au développement de la politique culturelle.

Informations connexes

Mots-clés

Politiques culturelles, méthode de coordination ouverte, OPENCULT