Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La durabilité sociale dans les quartiers compacts

Des chercheurs financés par l'UE ont étudié comment une forme urbaine compacte peut favoriser la durabilité sociale des secteurs de quartiers intermédiaires dans les villes confrontées à des défis socio-culturels. Les résultats obtenus devraient contribuer à améliorer la politique de conception des espaces dans les quartiers.
La durabilité sociale dans les quartiers compacts
Le projet COMPACTABILITY (Contribution of compact neighbourhoods to social sustainability) a étudié la durabilité sociale des quartiers compacts par le biais de quatre études de cas de quartiers en Allemagne et au Royaume-Uni. Les questions de recherche principales portaient sur: les qualités clés du quartier compact et la durabilité sociale, la mesure des indicateurs et leur interconnectivité.

Les chercheurs ont collecté des données sur deux quartiers de Berlin (Klausenerplatz et Samariterkiez) et deux autres de Londres (Kilburn et Bethnal Green). Les trois principaux sujets étaient liés à la forme urbaine, l'activité sociale et la durabilité sociale.

L'analyse de la forme urbaine a apporté une connaissance approfondie des qualités de base des espaces dans les quartiers. Une cartographie de l'activité sociale a fourni des informations sur les tendances en matière spatiale, de genre et d'âge des activités sociales au sein des espaces publics des quartiers. Pour le troisième sujet, diverses analyses ont révélé les perceptions et les évaluations des habitants concernant les différentes questions de durabilité sociale.

Des différences considérables au niveau de la forme urbaine ont été identifiées dans les quatre cas. Par exemple, les quartiers étudiés en Allemagne avaient des densités de population plus élevées et une utilisation plus diverse des sols que ceux étudiés en Grande-Bretagne.

Dans tous les cas, les déplacements étaient de loin l'activité la plus importante. Aucune différence significative en termes de genre n'a été observée dans le nombre total d'activités dans l'espace du quartier, mais le projet COMPACTABILITY a observé des différences significatives concernant l'âge: les personnes âgées et les adolescents utilisent moins l'espace du quartier par rapport aux adultes.

Concernant les sept indicateurs utilisés pour mesurer la durabilité sociale, les installations urbaines de base ont été jugées très accessibles dans tous les quartiers étudiés. La marche et le vélo étaient de loin les modes de déplacement les plus courants pour effectuer les achats. La sécurité et la sûreté, suivies de la qualité du logement arrivent respectivement en deuxième et troisième position des indicateurs de durabilité sociale.

Des indicateurs et des mesures associées ont été attribués sur une échelle de 0 à 200, donnant une «note de durabilité sociale» à chaque quartier. Avec une note de durabilité sociale de 128,40, Klausenerplatz était le quartier le plus durable socialement, suivi de Kilburn (122,02), Samariterkiez (121,53) et Bethnal Green (119,84).

Les résultats du projet COMPACTABILITY donnent des informations intéressantes sur différents aspects de la vie dans les quartiers. Les travaux de recherche ont abouti à des recommandations pratiques pour promouvoir la durabilité sociale au niveau des quartiers.

Informations connexes

Mots-clés

Forme urbaine, activité sociale, durabilité sociale, quartiers compacts, COMPACTABILITY