Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une nouvelle étude sur les causes des jets astrophysiques

Des scientifiques financés par l'UE ont cherché à éclaircir les causes des jets astrophysiques, encore largement inconnues.
Une nouvelle étude sur les causes des jets astrophysiques
Ces structures sont parmi les phénomènes les plus spectaculaires de l'Univers. Ces jets de matière ionisée sont émis sur de grandes distances, à partir d'objets compacts tels que trous noirs, étoiles à neutrons ou pulsars. Lorsque leur vitesse approche celle de la lumière, on les qualifie de jets relativistes.

La formation des jets astrophysiques n'est pas encore pleinement comprise, mais elle devrait résulter d'interactions au sein d'un disque d'accrétion. Les scientifiques du projet MULTIFAST (Variability in relativistic jets: the fastest time scales at all wavelengths), financé par l'UE, ont exploré plus avant les mécanismes d'interaction des disques d'accrétion et des jets.

L'équipe a étudié des observations d'un jet relativiste faites dans plusieurs longueurs d'onde. Elle a utilisé pour cela un logiciel statistique d'analyse de séries temporelles, et développé un programme numérique pour modéliser les émissions variables dans plusieurs longueurs d'onde.

L'étude s'est traduite par plusieurs résultats importants. Ce fut le cas de la découverte d'une oscillation quasi-périodique particulière dans l'infrarouge, avec une fréquence moitié de celle observée simultanément dans les rayons X. Cette observation a permis de mieux comprendre la forme du disque d'accrétion. Les scientifiques ont aussi découvert dans un jet relativiste la première oscillation quasi-périodique de l'ordre de la seconde, dans l'infrarouge, ainsi que de nouvelles propriétés de réchauffage du jet. Ils ont en outre conduit des études détaillées du rayonnement X et infrarouge.

Les scientifiques de MULTIFAST ont fait équipe avec plusieurs chercheurs de par le monde, pour faire avancer la recherche sur la formation des jets astrophysiques. Au niveau de l'institution hôte, l'équipe était formée d'un boursier post-doctorant et de deux étudiants en Master. Le chercheur principal du projet a obtenu un poste permanent dans cette institution.

Le projet MULTIFAST a étudié l'évolution du spectre d'émission des jets, approfondissant la compréhension de l'accrétion par des étoiles compactes, et de la formation de jets relativistes. Le projet a diffusé ses résultats via de nombreuses publications dans des revues.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Jets astrophysiques, jets relativistes, MULTIFAST, disques d'accrétion, oscillation quasi-périodique