Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Modéliser les simulations pour mieux anticiper les risques et développer la résilience dans la gestion des écosystèmes forestiers

Le changement climatique et l'augmentation de la fréquence et de l'intensité des inondations, des incendies, des épidémies et d'autres évènements au cours des dernières décennies ont des effets néfastes sur les écosystèmes forestiers. Une initiative de l'UE a développé un cadre de simulation pour répondre à ce type de perturbations des forêts.
Modéliser les simulations pour mieux anticiper les risques et développer la résilience dans la gestion des écosystèmes forestiers
Les connaissances sur les régimes de perturbations qui entraînent des changements prononcés pendant un certain temps dans les écosystèmes forestiers restent limitées. Ce manque de connaissances est flagrant concernant les stratégies d'adaptation existantes et les modèles forestiers qui simulent les impacts du changement climatique.

Le projet SAGE (Simulating adaptation of forest management to changing climate and disturbance regimes), financé par l'UE, a adapté la gestion durable des forêts aux changements de climat et de régimes de perturbations.

Les partenaires du projet ont étudié les régimes de perturbations et les réponses en matière de gestion à partir de données empiriques. Ils ont modélisé ces interactions dans un nouveau simulateur de paysage forestier qui permet de faire des analyses par scénarios en fonction des conditions climatiques attendues pour le futur.

Les résultats montrent que les perturbations des forêts par le vent, les insectes ravageurs et les incendies de forêt ont approximativement triplé en Europe au cours de la période 1970-2010. Les projections de différentes stratégies de gestion et scénarios climatiques annoncent une augmentation jusqu'en 2030, avec des impacts négatifs considérables sur le stockage de carbone par les forêts.

Au niveau local, l'équipe du projet SAGE a observé que les infestations inédites par des ravageurs en Europe centrale étaient principalement dues à des vecteurs régionaux et étaient synchronisées dans le temps avec des étés secs. De plus, les interactions entre perturbations ont contribué de manière significative aux récents évènements importants de perturbations en Europe centrale, ce qui appelle à surveiller davantage la sensibilité future au climat du régime de perturbations de la région.

Les changements de régimes de perturbations ont un impact très négatif sur les services écosystémiques. Cela réduit les services fournis par les écosystèmes forestiers aux humains en matière de régulation, de culture et de soutien. Des questionnaires ont montré que les gestionnaires de forêts sont particulièrement sensibles à ces changements, la plupart d'entre eux adaptant de manière active leur gestion pour y répondre.

Inversement, les perturbations stimulent la diversité des espèces dans les forêts. La biodiversité en Europe centrale bénéficiera globalement de ces changements. De ce fait, les chercheurs ont identifié l'augmentation de la diversité structurelle et compositionnelle comme un mécanisme clé de la résilience des écosystèmes forestiers.

Le projet SAGE a travaillé sur les causes et les conséquences des changements de régimes de perturbations, et la capacité de simuler les interactions entre perturbations et les réponses de gestion. Cela aidera à développer des stratégies d'adaptation locales basées sur le lieu pour une gestion durable des forêts dans un contexte de changement de climat et de régimes de perturbations.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Écosystème forestier, régimes de perturbations, stratégies d'adaptation, SAGE, gestion forestière