Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La dynamique du génome des champignons

L'augmentation de l'incidence des infections fongiques dans le monde constitue une menace sanitaire importante. Cela est exacerbé par l'augmentation des cas de résistance au nombre limité de médicaments antifongiques disponibles dans le commerce.
La dynamique du génome des champignons
La dynamique du génome des champignons au moment de l'organisation de l'ADN et de la transmission génomique à d'autres cellules est fondamentalement différente de celle observée dans les bactéries. De plus, la plupart des médicaments qui empêchent la croissance des champignons ont des effets indésirables pour les êtres humains, ce qui rend si important la conception de nouveaux agents antifongiques.

L'identification des changements génomiques responsables de la résistance aux médicaments permettra de développer des traitements plus efficaces. Le projet GENOMEDYNAMICS (Genome dynamics of the human fungal pathogen Candida albicans), financé par l'UE, avait pour objectif d'analyser les processus dynamiques par lesquels le pathogène fongique humain Candida albicans développe des résistances aux traitements antifongiques existants. C. albicans est le pathogène fongique le plus souvent isolé dans les laboratoires de microbiologie clinique, étant donné qu'il a un taux de mortalité de 40 % s'il se retrouve dans le système sanguin.

Les chercheurs ont observé que l'acquisition rapide de la capacité de survivre et de se développer en présence du médicament constitue une stratégie sous-étudiée utilisée par le pathogène. Ils ont contrôlé les changements génomiques qui avaient un impact sur la survie et la tolérance à la présence de concentrations élevées de médicament. Ils ont également utilisé des analyses d'image et des techniques facilitant les études au niveau des populations de cellules et des cellules particulières.

Une attention particulière a été portée à l'hétérorésistance, la capacité de petites sous-populations de cellules à survivre et se développer dans des concentrations élevées de médicament. Par l'analyse de grandes collections d'isolats mutants, les scientifiques ont identifié les gènes impliqués dans la réponse aux médicaments.

De nouvelles informations sur les différentes trajectoires moléculaires et comportementales suivies par C. albicans pour survivre aux médicaments antifongiques ouvrira de nouvelles pistes pour le développement de traitements antifongiques.

Informations connexes

Mots-clés

Champignons, résistance, médicaments antifongiques, GENOMEDYNAMICS, Candida albicans