Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le pour et le contre de la valorisation de la nature

Une valeur monétaire est de plus en plus attribuée à la nature pour que nous puissions comprendre ce qu'elle nous apporte sur le plan économique. Des chercheurs de l'UE ont étudié comment la valorisation économique de la nature a été appliquée au Royaume-Uni et dans quelle mesure cela a fonctionné.
Le pour et le contre de la valorisation de la nature
En Europe et dans le monde, la conservation de la biodiversité est redéfinie autour de la valeur économique de la nature. Cela a un impact sur la manière dont la société perçoit le monde naturel.

La compensation de biodiversité et les services écosystémiques sont deux concepts utilisés pour donner une valeur économique à la nature.

La compensation de biodiversité consiste en un échange de biodiversité menacée ou perdue dans un endroit (par exemple à cause du développement) par la création ou la préservation de biodiversité à un autre endroit. Les défenseurs de cette approche pensent qu'elle permettrait de continuer le développement tout en évitant toute perte nette de biodiversité.

Le concept de services écosystémiques fournit un cadre pour affecter une valeur monétaire aux bénéfices que les gens retirent de la nature, comme l'eau, la pollinisation et des espaces de détente.

Les chercheurs de l'initiative CESINE (Conservation and ecosystem services in the new biodiversity economy), financés par l'UE, ont étudié les effets de l'utilisation de cette approche pour évaluer la nature. Ils se sont inspirés des sciences biologiques et sociales, ainsi que du domaine interdisciplinaire de l'écologie politique.

Pour réunir des données, les chercheurs ont conduit 63 entretiens semi-structurés ou approfondis avec diverses parties prenantes. De plus, ils ont mené un travail de terrain dans sept sites en Angleterre, où les questions liées aux services écosystémiques et la compensation de biodiversité sont importantes dans les décisions locales en matière de conservation.

À partir de leur recherche, les chercheurs ont identifié la compensation de biodiversité comme l'innovation la plus radicale en termes de politiques de conservation basées sur le marché. Ils proposent une analyse de la compensation de biodiversité au Royaume-Uni, pourquoi elle a émergé dans le pays et comment elle fonctionne dans le contexte anglais.

Ils suggèrent également que la compensation de biodiversité et les services écosystémiques sont porteurs de changement dans la relation entre la société et la nature.

L'initiative CESINE fournit une réflexion importante sur les changements d'approche vis-à-vis de la conservation et la gestion de la biodiversité suite à la crise financière de 2008. Les résultats sont intéressants pour les décideurs politiques, les universitaires et les militants qui veulent comprendre les conséquences de la restructuration des politiques environnementales autour de l'économisation de la nature.

Informations connexes

Mots-clés

Conservation de la biodiversité, compensation biologique, services écosystémiques, CESINE, politique, conservation basée sur le marché