Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une technologie moderne pour redessiner les cartes des déserts anciens

Les systèmes d'information géographique (SIG) et l'observation terrestre (OT) ont contribué à cartographier les établissements humains il y a 5 000 ans sur une vaste région du Sahara.
Une technologie moderne pour redessiner les cartes des déserts anciens
La dispersion pastorale et l'établissement des indigènes et des tribus nomades offrent des informations utiles sur le développement des communautés et l'apparition des identités collectives. C'est notamment le cas pour le désert saharien en Afrique du Nord, parcouru par les Touaregs depuis des milliers d'années.

C'est dans ce contexte que le projet PASTORALMOD (Modelling pastoral adaptation in arid lands: An ethnoarchaeological approach), financé par l'UE, a étudié le pastoralisme dans les déserts au cours des cinq derniers millénaires. Elle a appliqué une nouvelle approche ethno-archéologique, ainsi que des technologies OT et la modélisation SIG, à une vaste zone du Sahara qui s'étend de l'Algérie à la Libye.

L'équipe a également utilisé des techniques géostatistiques pour analyser les données relatives à l'occupation humaine afin de renforcer les recherches archéologiques et ethno-archéologiques dans les régions éloignées et potentiellement instables. Un modèle a ainsi révélé les schémas d'élevage, le comportement social, les sites antiques, les fleuves disparus, la végétation passée et la répartition des établissements humains dans un environnement plutôt inhospitalier. Le recours à l'imagerie d'hyper-résolution a permis de passer au crible quelque 3 000 km2.

Bien qu'il ait été particulièrement difficile d'obtenir les données de base pour le Sahara, l'équipe PASTORALMOD a réussi à illustrer les paysages culturels menacés. Ces données contribue à renforcer notre compréhension de l'influence de l'homme, à savoir l'extraction de minerai et du pétrole ainsi que l'extension des cultures. Le projet a également favorisé la cartographie archéologique et paléo-hydrologique (fleuves) dans une région marquée par l'instabilité politique.

La méthode et la technique utilisées dans le cadre du projet peuvent être utilisées dans d'autres domaines, dont les déserts, afin d'évaluer l'établissement humain et la dispersion. Les résultats du projet PASTORALMOD ont été présentés lors d'un atelier thématique à Barcelone, en Espagne, en février 2017.

Informations connexes

Mots-clés

Observation terrestre, établissement humain, désert du Sahara, PASTORALMOD, répartition pastorale