Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le mythe des îles présente des points communs avec les croyances religieuses en Europe.

Un grand nombre de similitudes entre les anciens mythes et légendes sur les îles paradisiaques inconnues a contribué à l'héritage religieux commun à de nombreux Européens.
Le mythe des îles présente des points communs avec les croyances religieuses en Europe.
Les mythologies des cultures antiques et médiévales européennes évoquent des îles paradisiaques mystérieuses peuplées d'êtres immortels et de splendides jeunes femmes. L'Île d'Avalon dans la légende arthurienne, Glæsisvellir en Scandinavie et l'Île des Bénis dans la littérature gréco-romaine constituent trois exemples majeurs. La tradition celte regorge également d'exemples.

Sur cette base, le projet IITW (Islands in the west), financé par l'UE, a étudié les similitudes entre ces mythes afin d'établir si un élément religieux les a influencés. L'équipe a fait en sorte de valider ou réfuter le lien religieux en levant le voile sur les mécanismes des contacts religieux en Europe durant l'Antiquité et le Moyen-Âge.

Pour ce faire, l'équipe du projet a étudié avec soin le concept de l'île peuplée d'immortels dans la tradition nordique, irlandaise, arthurienne, celte, étrusque, romaine et grecque. Les chercheurs ont passé en revue les contrées de l'autre côté de l'océan dans différentes cultures, dont la tradition funéraire viking, la poésie médiévale française et les écrits ethnographiques classiques.

Ces recherches approfondies ont enfin révélé les preuves formelles de l'existence d'îles paradisiaques dans l'histoire religieuse européenne. Ainsi, les mythes géographiques gréco-romains évoquant des îles peuplées d'immortels ont atteint la littérature médiévale irlandaise et la cosmologie norvégienne et islandaise. ITTW a également identifié quatre types de rapports interculturels relatifs aux îles en Occident: influence, emprunt, adaptation et citation.

Les résultats du projet ont fait l'objet de deux monographies: la première en allemand et la seconde en anglais. Les résultats soulignent l'ouverture de la culture germanique/nordique et contribuent à rejeter les connotations racistes ou xénophobes qui les stigmatisent à tort. Il s'agit par ailleurs d'un excellent exemple d'un héritage européen commun.

Informations connexes

Mots-clés

Mythes, îles paradisiaques, Moyen-âge, IITW, au-delà, immortalité
Numéro d'enregistrement: 200127 / Dernière mise à jour le: 2017-06-28