Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Systèmes intégrables, symétries et représentations

Suite à des indices en faveur d'une extension supersymétrique du modèle standard de la physique des particules, il est devenu urgent d'approfondir la compréhension de la théorie de jauge supersymétrique. Des scientifiques financés par l'UE ont réalisé d'importants progrès dans cette direction.
Systèmes intégrables, symétries et représentations
La théorie de jauge décrit les interactions fortes, faibles et électromagnétiques, soit la majorité des forces présentes dans la nature, à l'exception de la gravité. Il existe des champs de jauge, mais aussi des champs de matière. Ces derniers représentent les électrons, les neutrinos, les quarks et peut-être le boson de Higgs. Les champs de jauge transportent les forces entre les particules décrites par les champs de matière.

Les travaux du projet INTGAUGESTRING (Integrable structures in supersymmetric gauge theory and its string dual), financé par l'UE, ont porté sur la théorie de jauge quantique en quatre dimensions. La théorie supersymétrique de Yang-Mills à supersymétrie maximale (notée N=4 SYM) a notamment fourni un «laboratoire» afin d'étudier divers aspects de la théorie de champ quantique.

Avec plus de trois ans d'étude intensive de variables dynamiques, les chercheurs ont dégagé des informations de valeur sur la théorie de jauge planaire et sa théorie des cordes duale. Ils ont conçu une nouvelle méthode pour calculer les fonctions de corrélation en trois points des opérateurs locaux, dans le cas d'un couplage fort. Ils ont ainsi pu obtenir des constantes de structure, jusque-là inconnues.

L'équipe a formulé les déformations d'amplitude de l'intégrale grassmannienne pour des amplitudes de diffusion. À la limite de planéité, la théorie N=4 SYM devrait être intégrable. Cette qualité a été bien établie pour le problème spectral des dimensions anormales. Mais avant les travaux du projet INTGAUGESTRING, on ignorait ce qu'il en était pour les amplitudes de diffusion.

L'étude des amplitudes de diffusion a conduit les scientifiques à la limite multi-Regge pour la diffusion à haute énergie. Outre son importance phénoménologique, on sait depuis longtemps que l'expansion perturbatrice est plus simple pour cette limite. Les chercheurs ont donc commencé par isoler les contributions de la coupe Regge, puis les ont élargies à une région donnée de l'ordre à 3 et 4 boucles.

Les résultats du projet INTGAUGESTRING améliorent la compréhension de la dynamique des théories de jauge en interaction, à un niveau fondamental. D'autres travaux sont déjà en cours pour obtenir une solution complète des variables dynamiques de la théorie N=4 SYM. Bien qu'elle ne puisse modéliser une physique réelle, elle partage des caractéristiques avec des théories plus réalistes, comme la chromodynamique quantique des interactions fortes.

Informations connexes

Mots-clés

Modèle standard de la physique des particules, théorie de jauge, INTGAUGESTRING, théorie supersymétrique de Yang-Mills, théorie des cordes
Numéro d'enregistrement: 200135 / Dernière mise à jour le: 2017-06-29