Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

CLOSEYE Résultat en bref

Project ID: 313184
Financé au titre de: FP7-SECURITY
Pays: Espagne

Une nouvelle approche pour valider des solutions de surveillance améliorée des frontières

Un projet financé par l'UE, premier de son genre, a contribué à la validation pré-opérationnelle (VPO) des outils de surveillance des frontières maritimes. Le travail avait pour objectif de modifier l'orientation des programmes de R&D en sécurité dans lesquels les besoins des utilisateurs finaux sont intégrés pour guider le processus d'innovation.
Une nouvelle approche pour valider des solutions de surveillance améliorée des frontières
Le projet CLOSEYE (Collaborative evaluation of border surveillance technologies in maritime environment by pre-operational validation of innovative solutions) était le premier projet de recherche en sécurité employant l'approche VPO, soutenue par la Commission européenne et l'Agence Frontex.

«L'objectif du projet CLOSEYE n'était pas de promouvoir l'achat direct de systèmes de surveillance mais de valider des solutions futures au moyen d'expérimentations avec des propositions innovantes dans un environnement opérationnel réel», déclare M. José Manuel Santiago, coordinateur du projet. Cette approche s'est alignée sur les directives fournies par la réglementation EUROSUR. «Pour cela, nous avons expérimenté des propositions innovantes dans un environnement opérationnel réel et suivi une approche par contrat de services.

Les partenaires du projet se sont intéressés au cycle VPO de manière innovante. L'objectif était de définir les besoins réels, d'identifier des solutions éprouvées, de définir de nouveaux schémas de validation et de proposer des lignes directrices pour définir des niveaux de performance de référence et des modèles d'acquisitions publiques flexibles pour l'avenir. «Rassembler les visions techniques et opérationnelles constitue un moyen pour CLOSEYE d'accroître la visibilité du marché et d'aider à amener les innovations sur le marché», explique M. Santiago.

Une validation par scénarios opérationnels réels

Pour que les solutions potentielles soient valides pour d'autres utilisateurs et applications, il était essentiel de sélectionner des scénarios représentatifs et appropriés. La définition de scénarios s'est concentrée sur les régions où FRONTEX coordonne des opérations conjointes: INDALO pour un scénario en mer d'Alboran et TRITÓN pour un scénario en Méditerranée centrale. «Il s'agissait des références principales pour l'utilisation des outils de surveillance communs avec pour objectif leur utilisation collaborative entre États membres», fait remarquer M. Santiago.

Le secteur industriel a proposé deux solutions innovantes pour chaque région, visant à développer la sensibilisation aux situations et à améliorer la capacité de réaction des autorités chargées de la surveillance des frontières extérieures de l'UE. Pour les deux scénarios, CLOSEYE a conduit des tests pour évaluer les performances techniques de chaque solution dans un environnement contrôlé qui ont ensuite été validées dans des scénarios opérationnels réels.

Une approche complète pour des frontières plus sûres

CLOSEYE a réussi à définir, développer et intégrer des solutions de détection, d'identification et de suivi de petites embarcations qui ne collaborent pas aux frontières maritimes méridionales de l'UE. Des solutions innovantes incluant des plateformes, des capteurs et des TIC permettent d'étendre la portée de la surveillance de manière rentable, d'affiner la détection des embarcations et de soutenir le processus de prise de décision. Elles contribuent également à améliorer la conscience situationnelle et la vision situationnelle tactique dans les centres de coordination, le partage des informations en temps réel entre différents corps et à réduire les temps de réaction grâce à de meilleures informations.

Si le succès des opérations de surveillance maritime est très lié aux capacités techniques disponibles, la valeur de CLOSEYE va au-delà des questions techniques, en appréhendant l'innovation à partir de différentes perspectives, en particulier opérationnelles, contractuelles et financières. En améliorant les mécanismes de coordination entre le secteur industriel et les utilisateurs, l'approche globale et le cycle VPO proposés dans ce projet développent la visibilité du marché et permettent d'y introduire des innovations. «Le modèle VOP a donné la capacité aux utilisateurs de définir les systèmes futurs en fonction des besoins réels et a renforcé la contribution des autorités publiques au cycle d'innovation», conclut M. Santiago.

CLOSEYE a constitué une première en termes de promotion de schémas d'approvisionnement innovants appliqués à la surveillance des frontières. Le travail a livré plusieurs innovations mettant en jeu de nouveaux systèmes et dispositifs pour la protection des frontières de l'Europe. En suivant le cycle initié par le projet, les parties prenantes contribuent à la fois à la VPO des outils de surveillance des frontières maritimes et bénéficient des résultats. L'approche VPO fournit également aux acheteurs publics la souplesse dont ils ont besoin pour gérer les risques associés à l'investissement dans l'innovation.

Mots-clés

Surveillance aux frontières, validation pré-opérationnelle, maritime, sécurité, CLOSEYE, EUROSUR
Numéro d'enregistrement: 200824 / Dernière mise à jour le: 2017-06-29