Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Pourquoi les lacs de Prespa rétrécissent

Des spécialistes de l'environnement financés par l'UE ont étudié comment améliorer les prévisions des impacts hydrologiques dans le sud des Balkans, une région très vulnérable aux changements climatiques futurs.
Pourquoi les lacs de Prespa rétrécissent
Les magnifiques lacs de Prespa sont deux lacs d'eau douce (le Grand lac Prespa et le Petit lac Prespa) qui sont d'une importance socio-économique majeure pour l'Albanie, la Grèce et l'Ancienne République yougoslave de Macédoine. Une baisse dramatique et inexpliquée du niveau de l'eau menace la qualité de l'eau des bassins versants, ce qui est particulièrement inquiétant car les lacs sont un point chaud de biodiversité, avec des espèces endémiques de poissons et des populations d'espèces rares comme les Cormorans pygmées et les Pélicans frisés.

Le projet CLIM-HYDROLAKE (Improving future projections of climate change induced hydrological responses by looking into the past: the Lake Prespa / Aliakmonas River case study in Greece), financé par l'UE, s'est intéressé au changement climatique dans le sud des Balkans en étudiant le bassin versant des lacs.

Les chercheurs ont effectué une étude multidisciplinaire pour comprendre le changement de niveau actuel du lac et obtenir un enregistrement paléohydrologique remontant environ 1500 ans en arrière. Des sédiments de crête de plage du bassin des lacs de Prespa ont été utilisés pour reconstruire le niveau absolu du lac et les climats anciens, ainsi que les changements hydrologiques sur une échelle de temps couvrant des décennies et des siècles. Les résultats ont permis d'effectuer des projections sur le climat futur, montrant comment le lac et la région alentour répondront aux changements climatiques futurs.

Les chercheurs ont montré pour la première fois que la variabilité annuelle du lac est alimentée par les précipitations au cours de la saison humide (d'octobre à avril). Ils ont également découvert que les précipitations de la saison humide et la variabilité du niveau du lac sur plusieurs années sont liées au phénomène météorologique de l'oscillation nord-atlantique. Ce lien des bassins versants avec les modèles atmosphériques globaux était très important pour faire face aux impacts futurs et pour interpréter les enregistrements paléoclimatiques.

De plus, il a été montré que la baisse importante des niveaux des lacs entre 1987 et 1995 était due à l'extraction d'eau. Cela a été aggravé par une grande sécheresse qui a touché la région, prouvant pour la première fois l'impact significatif que peuvent avoir les activités humaines sur la variabilité du niveau des lacs. Une autre découverte clé avec des conséquences régionales est que le climat du bassin versant a changé au cours des dernières décennies, avec des précipitations annuelles moyennes qui ont clairement suivi une tendance à la baisse. Les chercheurs ont également observé une baisse significative des chutes de neige moyennes annuelles, alors que les sécheresses augmentent.

Le projet CLIM-HYDROLAKE contribuera ainsi à un plan d'adaptation agricole et des stratégies d'atténuation efficaces pour conserver les ressources en eau et la biodiversité du bassin.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Lacs de Prespa, sud des Balkans, CLIM-HYDROLAKE, enregistrement paléohydrologique, oscillation nord-atlantique