Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

De nouveaux outils pour appliquer la supergravité à l'étude des systèmes physiques fortement couplés

Des chercheurs financés par l'UE ont réalisé des outils basés sur la supergravité et destinés à étudier les systèmes fortement couplés en physique nucléaire et en physique de la matière condensée. Leurs travaux ont renforcé la compréhension de la théorie des cordes et de la gravité quantique.
De nouveaux outils pour appliquer la supergravité à l'étude des systèmes physiques fortement couplés
La physique théorique moderne a réalisé de grands progrès vers l'explication de questions fondamentales sans réponse depuis longtemps, en appliquant la théorie des cordes, unifiée. La correspondance AdS/CFT (anti-de Sitter/théorie de champ conforme) est l'un des résultats les plus notables de la théorie des cordes. Cette conjecture (aussi nommée correspondance jauge-gravité) suppose que les théories de la gravitation de dimension N+1 sont totalement équivalentes à des théories de champ quantique non-gravitationnel, de dimension N.

Au cours de la dernière décennie, beaucoup de travaux ont cherché à étendre la correspondance AdS/CFT afin de gérer des théories de champ quantique proches de celles utilisées en physique nucléaire, en physique des hautes énergies et, dernièrement, en physique de la matière condensée. En dépit d'avancées notables, les progrès sont restés limités suite au manque de théories appropriées de supergravité à moindre nombre de dimensions, nécessaires pour formuler la correspondance an termes précis. Pour que la correspondance AdS/CFT permette de faire des prévisions, ces modèles de supergravité doivent l'intégrer exactement dans une théorie des cordes.

Les chercheurs du projet APPSG (Holographic applications of supergravity), financé par l'UE, ont réalisé des outils basés sur la supergravité afin d'appliquer la correspondance jauge-gravité pour étudier des systèmes fortement couplés en physique des hautes énergies et de la matière condensée.

L'homogénéité de la troncature Kaluza-Klein s'est avérée essentielle pour classer toutes les supergravités à moindre nombre de dimensions et qui sont bien intégrées à une théorie M/des cordes. En appliquant cette théorie, les chercheurs ont découvert de nouvelles familles de supergravités avec jauge, dérivées de la théorie des cordes, en étudiant les troncatures de théorie M/des cordes sur des variations de structure G à torsion constante. Ils ont étendu cette classification aux supergravités à jauge et moindre nombre de dimensions, qui découlent de troncature de la théorie M/des cordes sur des espaces homogènes, générant ainsi bien d'autres supergravités avec jauge.

En outre, les chercheurs du projet APPSG ont étudié des troncatures homogènes sur des espaces non-homogènes à structure G. Enfin, ils se sont intéressés à la recherche d'une réalisation de théorie des cordes pour les jaugeages dyoniques de supergravité maximale, récemment découverts.

La correspondance AdS/CFT est un outil extrêmement utile pour étudier les théories à champ conforme et couplage fort. Les résultats du projet représentent une étape importante vers la classification complète de supergravités à moindre nombre de dimensions et acceptant une réalisation de théorie des cordes.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Supergravité, théorie des cordes, gravité quantique, AdS/CFT, APPSG