Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La verrerie hellénistique prouve son rang

Les chercheurs ont examiné les questions clés liées à l'archéologie et à l'économie ancienne. Ils ont mis l'accent sur la production et le commerce du verre grec de la période hellénistique.
La verrerie hellénistique prouve son rang
La verrerie ancienne a bénéficié d'un intérêt croissant au cours de ces dernières années. Les recherches archéologiques ainsi que les études archéométriques en ont fourni des preuves, en particulier dans l'application des procédures scientifiques aux questions archéologiques. Ces recherches visaient à localiser des sites de verrerie ancienne, en se concentrant principalement sur des sites d'Égypte et du Proche Orient. Ces sites remontent à la première phase importante de l'industrie du verre du XVIe-XIe siècle avant JC et de la fin de l'Antiquité du Ier-IXe siècle après JC. Cependant, peu a été fait sur la période comprise entre le VIIe et le Ier siècle avant JC.

Le projet GLASSTECH2013 (Continuity and change in the emergence of the Hellenistic glass industry in Greece), financé par l'UE, a comblé cette lacune. Les objectifs de la recherche incluaient la transformation de la base de connaissances du verre grec ancien. C'était afin d'améliorer les interprétations socio-économiques et technologiques. L'équipe a cherché à appliquer une combinaison de techniques et identifié des sites où a eu lieu la production primaire du verre. Une formation complète était proposée dans la sélection d'échantillons et les techniques chimiques.

Les chercheurs ont analysé 480 échantillons datant de la fin, du milieu et du début de la période hellénistique. La plupart des échantillons provenaient de la Grèce et le reste de Beyrouth, de Chypre, de l'Italie et de Turquie. Une composition de verre ancien typique était commune aux échantillons.

GLASSTECH2013 a identifié les différences interrégionales entre les éléments majeurs, mineurs et les traces d'éléments dans la composition des échantillons. Cela témoigne d'éventuelles différentes traditions de verrerie et donc de différents centres de production. Les échantillons provenant de Grèce présentent des caractéristiques d'origine égyptienne. Cela prouve la connexion et les échanges commerciaux entre l'Égypte et la Grèce au cours de la période ptolémaïque.

De nouveaux liens fascinants ont été établis entre les chercheurs. L'étude détaillée des matériaux permet à la verrerie hellénistique grecque d'occuper le même rang que la verrerie préhistorique et de la fin de l'Antiquité.

Informations connexes

Mots-clés

Verrerie hellénistique, archéologie, GLASSTECH2013, verre grec ancien, période ptolémaïque