Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

LIVEDIVERSE — Résultat en bref

Project ID: 211392
Financé au titre de: FP7-ENVIRONMENT
Pays: Suède
Domaine: Société, Environnement

Trouver l'équilibre entre les moyens de subsistance et la biodiversité

Peut-on favoriser le développement économique tout en préservant l'environnement? Des experts européens ont voyagé à l'autre bout du globe pour répondre à cette question.
Trouver l'équilibre entre les moyens de subsistance et la biodiversité
Depuis l'avènement de la civilisation, l'humanité a préféré s'installer près de points d'eau. L'exploitation des ressources naturelles locales exerce une forte pression sur ces écosystèmes sensibles, et aujourd'hui plus que jamais. L'équilibre parfait entre la subsistance et la protection de l'environnement n'est pas toujours facile. Les endroits les plus reculés de la planète contribuent à une meilleure compréhension du développement durable.

Tel a été le défi relevé par le projet LIVEDIVERSE (Sustainable livelihoods and biodiversity in riparian areas in developing countries), financé par l'UE, qui a réalisé des études de cas sur trois continents. Les recherches menées dans les habitats riverains au Costa Rica, en Inde, en Afrique du Sud et au Vietnam ont permis aux chercheurs d'entrer en contact avec les autochtones. Ils ont ainsi pu mieux comprendre l'influence des moyens de subsistance sur la biodiversité et vice-versa.

En outre, les chercheurs ont collecté des données environnementales ainsi que des informations concernant la politique gouvernementale concernée, puis les ont organisées sur une bibliothèque en ligne du site web de Livediverse. Ces données ont permis de développer un indice de vulnérabilité environnementale (IVE) pouvant capturer les éléments critiques de chacune des études de cas. L'IVE a été cartographié grâce à un logiciel de données géographiques.

Les résultats de l'étude ont révélé que les problèmes majeurs qui contribuent à la vulnérabilité de la biodiversité sont propres à la zone. Dans le bassin de Terraba au Costa Rica, les faiblesses les plus importantes sont liées au volcan, aux grands volumes des importations, à la perte d'espèces uniques, à un grand nombre d'espèces introduites sur le territoire et à une utilisation massive des pesticides. Dans le bassin de Mutale en Afrique du Sud, la vulnérabilité est le résultat d'un grand volume d'importations, des espèces menacées, d'une faible proportion de réserves terrestres et de conflits trop fréquents.

L'objectif de LIVEDIVERSE ne se limite pas à la science de la biodiversité. Les aspects socio-économiques ainsi que culturels et spirituels sont également analysés. Cette approche globale offre les perspectives nécessaires à des recommandations politiques plus efficaces.

Les résultats obtenus pendant le projet ont été diffusés sur différents supports, dont de courtes vidéos qui décrivent le projet et qui ont été publiées en ligne. La défense d'une gestion durable de l'environnement et de ses ressources a ainsi été renforcée alors que de nouveaux éléments ont été communiqués en ce qui concerne les interactions entre les écosystèmes et les activités humaines.

LIVEDIVERSE a contribué à la mise en œuvre de projets, programmes et démarches à l'échelle internationale, menées par l'UE et les États membres en termes de diversité biologique, de lutte contre la désertification, la réduction des catastrophes naturelles et la promotion du développement durable. Le projet a également traité des besoins en matière de recherche sur la législation et les politiques existantes et émergentes au sein de l'UE.

Informations connexes

Mots-clés

Subsistance, biodiversité, LIVEDIVERSE, riverains, indice de vulnérabilité environnementale