Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

OPTIMALVAC — Résultat en bref

Project ID: 223126
Financé au titre de: FP7-HEALTH
Pays: Allemagne
Domaine: Santé, Recherche fondamentale

Une intégration pour accélérer le développement d'un vaccin antipaludéen

La standardisation des essais est un élément essentiel pour la mise en place de la feuille de route technologique d'un futur vaccin antipaludéen. Une initiative européenne a développé des protocoles et des tests normalisés afin d'améliorer la crédibilité des futurs vaccins contre le paludisme.
Une intégration pour accélérer le développement d'un vaccin antipaludéen
Ces dernières années, des efforts considérables ont été consacrés au développement d'un vaccin antipaludéen en s'appuyant sur les nouvelles technologies scientifiques. L'efficacité en tant qu'antigènes vaccinaux, des molécules situées à la surface du parasite, dépend essentiellement de leur capacité à induire des anticorps spécifiques et une réponse immunitaire suffisante chez l'homme et l'animal. Des groupes isolés ont ainsi développé des essais mesurant l'impact du vaccin sur la croissance et la virulence du parasite. Ces tests manquent cependant de cohérence et ne peuvent être comparés entre eux, réduisant d'autant l'utilité des résultats obtenus.

Pour répondre au scepticisme généré par ces travaux, le projet OPTIMALVAC (Initiative on optimizing malaria vaccine lab assays evaluation), financé par l'UE, a proposé d'harmoniser ces essais afin de faciliter la comparaison des résultats. Les partenaires du projet voulaient générer toute une batterie d'essais pouvant être utilisés par les différents groupes travaillant sur le même sujet, afin qu'ils puissent prendre les décisions concernant le développement d'un vaccin, la caractérisation des produits ou les plans de développement clinique en se basant sur les mêmes fondamentaux.

L'équipe a axé ses travaux sur les tests d'immunité humorale et fonctionnelle ainsi que sur l'immunité médiée par les cellules pour obtenir des données intra et inter-laboratoires cohérentes, reproductibles et comparables. Grâce à ces efforts coordonnés, les chercheurs ont pu évaluer les différentes méthodes, leurs similitudes et leurs principales différences et identifier les sources potentielles d'hétérogénéité.

Les partenaires d'OPTIMALVAC ont développé et échangé des réactifs de référence, des documents d'orientation, des protocoles de procédure opératoires ainsi que des logiciels, toute référence disponible sur le site web du projet, la librairie de référence des molécules contre le paludisme et le site dédié à l'initiative européenne sur les vaccins.

Une librairie physique et virtuelle de réactifs de référence sur le paludisme a été créée avec 380 souches de Plasmodium falciparum et plus de 50 hybridomes spécifiques des antigènes parasitaires. Les chercheurs ont élaboré par ailleurs des interactions fiables entre les différentes procédures dédiées au VIH, à la tuberculose, au cancer et au paludisme.

Les directives réglementaires et éthiques ont été réexaminées pour s'assurer que le matériel et les activités n'enfreignent pas la réglementation internationale. Un modèle de consentement éclairé a également été développé pour les patients faisant un don d'échantillons. Les partenaires du projet ont élargi leur collaboration pour y inclure les centres africains des pays endémiques du paludisme.

Au total, en augmentant la précision et la fiabilité des données d'analyse, les résultats d'OPTIMALVAC devraient permettre de renforcer la recherche sur le développement d'un vaccin antipaludéen et en améliorer l'efficacité. Le paludisme demeurant une menace sanitaire majeure sur la planète, toutes les recherches concernant la découverte d'un vaccin antipaludéen demandent de fait, un effort concerté de tous les pays.

Informations connexes

Mots-clés

Paludisme, vaccin, OPTIMALVAC, protocole de procédure opératoire, librairie de molécules