Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'université et l'industrie unissent leurs forces pour faire progresser la technologie laser

Une initiative de l'UE a renforcé la collaboration entre l'institut Max Born d'optique non linéaire et de spectroscopie à impulsions courtes (MBI), un institut de recherche sans but lucratif ultrarapide de pointe en Europe, et l’un des principaux fabricants de lasers pour le marché scientifique.
L'université et l'industrie unissent leurs forces pour faire progresser la technologie laser
Cette dernière décennie, le MBI basé en Allemagne et un fabricant français collaborent et participent à des programmes financés par l'UE afin d'atteindre des objectifs communs.

Le projet JMAP, financé par l'UE, est une conséquence naturelle des principaux intérêts de la recherche du MBI, soit la science de l'attoseconde et des champs élevés, et de l'objectif de la société française consistant à poursuivre cet objectif ainsi que les activités de développement et commerciales afin de devenir l'un des principaux fournisseurs de la technologie laser qui sous-tend la recherche dans ces domaines en expansion rapide.

Deux chercheurs débutants ont été engagés pour mener une recherche collaborative sur les deux sites afin de développer et utiliser des équipements laser de pointe. Les chercheurs débutants ont pu générer des impulsions laser isolées de l'ordre de l'attoseconde en améliorant de façon substantielle la stabilité de la phase support-enveloppe d'un système à amplitude laser. Cela a permis de bien mieux comprendre les nombreux facteurs touchant la stabilité de la phase support-enveloppe des systèmes laser à la femtoseconde amplifiée.

Des progrès substantiels ont été effectués dans le développement de lasers à disque fin de niveau mJ en tant que sources de pompage potentielles pour une amplification paramétrique optique d'impulsions (OPCPA) à taux de répétition élevé. Un système OPCPA a été mis au point qui assurera les caractéristiques de sortie nécessaires pour les applications scientifiques de l'attoseconde. Par conséquent, des informations ont été obtenues dans les couplages spatio-temporels dans l'OPCPA.

Des progrès ont été aussi effectués dans le développement des lasers à disque haute énergie utilisés dans des études de filamentation. Les premières applications du laser dans la filamentation ont permis aux chercheurs débutants d'établir le moyen optimal de distribuer l'énergie laser sur de multiples impulsions.

Enfin, les chercheurs débutants ont mené des expériences afin de mieux comprendre et d'améliorer le contraste de pointe dans les lasers Ti:Sapphire multi-térawatt. Ils ont déterminé la connexion entre le contraste de pointe et la valeur de la B-intégrale de l'amplificateur. Les résultats montrent que le contraste de pointe peut être affecté de façon adverse par l'excitation des phonons cohérents dans le matériel Ti:Sapphire.

JMAP a porté les activités de recherche fondamentale de MBI et les efforts de développement du laser commercial de la société à un tout autre niveau.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Technologie laser, Institut Max Born, JMAP, attoseconde, science des champs élevés