Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Aperçu de l'infectiosité du rétrovirus

Malgré des années de recherches approfondies, certaines caractéristiques des rétrovirus restent encore mal comprises. Une étude financée par l'UE a étudié la multifonctionnalité du facteur pathogène Nef, connu pour son rôle dans la progression de la maladie.
Aperçu de l'infectiosité du rétrovirus
La protéine Nef du lentivirus primate tel que le VIH-1 est nécessaire pour soutenir la réplication du virus dans l'hôte et conserver l'infectiosité du virus. En outre, la protéine Nef semble augmenter la résistance virale aux anticorps neutralisants via un mécanisme encore inconnu.

Les scientifiques du projet NEF-FACTORS (Understanding molecular mechanisms and pathogenic functions of Nef-like retrovirus infectivity factors), financé par l'UE, ont voulu explorer le mécanisme d'action de Nef et comprendre comment cela protège les particules virales des réponses immunitaires.

À cet effet, ils ont utilisé différentes lignées cellulaires d'origine hématopoïétique et identifié un inhibiteur inconnu du VIH, qui est contré par le facteur Nef. Grâce à l'analyse de l'expression génique, le consortium a identifié des molécules candidates responsables du phénotype inhibiteur.

En particulier, une protéine transmembranaire, appelée SERINC5, a été identifiée comme un inhibiteur puissant des rétrovirus. SERINC5 a été efficacement incorporé dans des particules rétrovirales et a altéré leur capacité à infecter des cellules cibles en interférant avec leur capacité à livrer le contenu viral dans le cytoplasme. En outre, cela a modulé la sensibilité du VIH aux anticorps neutralisants.

L'équipe a découvert que le Nef et le Gag glycosylé peuvent enlever SERINC5 de la surface, menant à la production de particules de virus hautement contagieuses. Le virus de l'anémie infectieuse équine semble avoir évolué en un facteur antagonisant SERINC5 (S2), soulignant l'importance de SERINC5 dans l'interaction d'un certain nombre de virus avec l'hôte.

SERINC5 est conservé de manière évolutionnaire et il conserve l'effet inhibiteur sur l'infectiosité du rétrovirus chez toutes les espèces animales. Les chercheurs ont en outre découvert que les protéines SERINC stimulent l'expression de plusieurs gènes antimicrobiens sécrétés, jouant de la sorte un rôle plus grand face aux réponses anti-microbiennes.

Dans l'ensemble, les conclusions de l'étude fournissent des preuves convaincantes sur le rôle du Nef dans l'infectiosité des rétrovirus. Compte tenu des millions de personnes vivant avec le VIH dans le monde, l'activité antivirale des protéines SERINC est censée mener au développement de nouvelles stratégies antimicrobiennes.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Rétrovirus, Nef, VIH, NEF-FACTORS, SERINC