Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Utilisation commerciale des déchets industriels.

L'utilisation thermique des déchets provenant des industries textiles et des rebuts plastiques a fait l'objet d'une étude conduite par un groupe de laboratoires européens.
Utilisation commerciale des déchets industriels.
L'abondance de déchets industriels en Europe est à l'origine de ce projet de recherche visant à étudier leur possible valorisation en tant que combustibles.

Il y a encore peu de temps, chaque pays européen disposait de ses propres lois sur les normes environnementales applicables aux usines d'incinération, rendant par là-même extrêmement délicate la collaboration européenne sur l'utilisation thermique des déchets industriels.

Avec l'évolution actuelle de la réglementation européenne, un groupe de chercheurs a étudié et mis au point des données et des technologies pour l'utilisation commerciale des déchets, en particulier des plastiques et des textiles. Après étude, il s'est avéré que le dessablage dans certaines régions d'Europe constituait la seule activité permettant d'utiliser les faibles quantités de déchets textiles disponibles sur le marché. Il est cependant possible d'utiliser ce matériau en association avec la biomasse et d'améliorer ainsi la puissance de combustion des chaudières.

Les chercheurs ont étudié l'impact environnemental de la combustion de plusieurs mélanges de déchets plastiques et de combustibles traditionnels comme le charbon, le lignite, etc. L'évaporation d'alcali occasionnée par la combustion a sérieusement endommagé le fonctionnement de la centrale électrique. On a remarqué entre autres problèmes majeurs dus à la présence de vapeur d'alcali, la corrosion des pièces métalliques et l'encrassement ou l'encombrement des canalisations et des valves.

Les teneurs en alcali et en métaux lourds des gaz chauds ont été analysées à l'aide d'une méthode conventionnelle. Cependant, la méthode d'analyse s'est révélée insuffisante et les résultats, peu satisfaisants, ont été invalidés par l'existence d'une marge d'erreur impossible à mesurer. Pour pallier ce problème, trois appareils en ligne ont été développés pour mesurer les émissions d'alcali. Bientôt disponibles sur le marché, ils s'adresseront aux entreprises industrielles.

Ces appareils d'analyse pourront être utilisés avec les technologies modernes de production d'électricité, les installations de chauffage classiques ou la biomasse, ainsi que les usines d'incinération.

Informations connexes

Numéro d'enregistrement: 80160 / Dernière mise à jour le: 2005-09-18
Domaine: Environnement