Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le génie biologique à l'échelle industrielle

L'Institut hongrois de biotechnologie dispose de droits exclusifs sur un nouveau procédé breveté de fabrication à grande échelle de l'acide malique. Utilisé en grande quantité dans l'industrie pharmaceutique et agro-alimentaire, l'acide malique se présente sous forme de cristaux blancs et pourrait venir remplacer les plastiques non biodégradables.
Le génie biologique à l'échelle industrielle
L'acide malique, un acide hydroxylique est un composant organique actif sur le plan optique. Son isomère optique (L) ou (-) résulte naturellement d'un cycle de réactions biochimiques essentielles au métabolisme des animaux et des plantes, appelé cycle de l'acide tricarboxylique ou cycle de Krebs. Il se retrouve également dans le jus des fruits non pelés, comme les pommes vertes.

Une méthode de production à la fois plus efficace et moins onéreuse que les méthodes actuelles classiques a été inventée pour produire de l'acide malique à l'échelle industrielle. La biosynthèse produit uniquement la forme L biologiquement active à l'aide de micro-organismes génétiquement améliorés, inhibés et neutralisés. L'altération génétique leur confère un potentiel catalytique mille fois supérieur. L'utilisation d'un bioréacteur en continu permet principalement de transformer le fumarate en acide malique d'une demi-vie minimum de 600 jours. Le bioréacteur ne produit aucun sous-produit indésirable (aminoacides ou autres acides organiques) à partir du fumarate d'ammonium ou de sodium utilisé comme substrat. Un réacteur de 20 litres est capable de produire environ 30 tonnes de L-malate par an. Etant donné que la méthode utilise des cellules génétiquement modifiées, mais neutralisées, ces dernières ne représentent aucun danger ni pour l'environnement, ni pour la santé publique.

Les quantités d'acide L-malique produites à partir de cette méthode de biosynthèse s'adressent de toute évidence à des besoins industriels et seront utilisées par l'industrie pharmaceutique et agro-alimentaire. Il se peut toutefois que le malate fasse l'objet d'une autre application environnementale essentielle, puisque son utilisation est pressentie dans la production de polymères biodégradables appelés à remplacer un jour les plastiques non biodégradables.
Numéro d'enregistrement: 80213 / Dernière mise à jour le: 2005-09-18
Domaine: Biologie, Médecine