Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

A l'écoute de bonnes vibrations

Au début, il y avait le son mono. Des airs grinçants retransmis sur les ondes par des radios à cathodes qui émettaient surtout des sons vrombissants et chuintants. Puis, ce fut l'avènement du son stéréo. Les ondes sonores émises à partir de deux sources étaient d'une bien meilleure qualité d'écoute, notamment du fait de l'absence des bruits de fond parasites. C'est à un rythme rapproché que se succédèrent ensuite le son dolby-surround, quadriphonique et sense-surround, un son d'une quintessence absolue. Aujourd'hui, nous avons CARROUSO.
A l'écoute de bonnes vibrations
Créer des environnements audio 3D véritablement interactifs, capables de transmettre d'un endroit à un autre un son d'une qualité supérieure et des données visuelles: voici l'objectif ambitieux autour duquel se sont rassemblés les acteurs du projet CARROUSO, un ensemble d'instituts de recherche, d'universités et d'industries des domaines avancés de l'audio, du multimédia et des télécommunications.

Le projet CARROUSO dont le but est de créer, évaluer et restituer en temps réel des environnements audiovisuels de qualité supérieure s'appuie sur deux outils technologiques majeurs pour créer une véritable transmission audio en 3D. Le standard MPEG-4 est le premier. Il fournit un codage orienté selon l'objet et permet de transmettre une description scénique des champs sonores 3D. La seconde technologie synchronisée est celle du rendu par synthèse du champ d'onde et de sa remarquable capacité à produire un véritable espace sonore au lieu d'une simple représentation stéréophonique.

Fondamentalement, CARROUSO est un système d'enregistrement basé sur des dispositifs microphoniques en relation avec des systèmes de caméra utilisés pour capter et déterminer la position d'origine des signaux et qui tente de capturer les sons bruts de différentes sources sonores. De plus, il extrait et convertit les paramètres de la pièce en descriptions perceptuelles. Des éléments tels que la déréverbération, la prise de son et l'annulation de l'écho actif sont tous évalués au moyen d'algorithmes. Toutes les données collectées sont ensuite codées, multiplexées et adaptées au format de transmission MPEG-4. Le véritable son spatial 3D est obtenu par la synthèse du champ d'onde et la génération de fronts d'ondes à l'aide de réseaux d'enceintes.

Il en résulte un son d'une grande pureté, doté de propriétés spatiales et temporelles naturelles. En d'autres termes, le son est aussi réel, clair et agréable qu'il peut l'être.

Informations connexes

Numéro d'enregistrement: 80295 / Dernière mise à jour le: 2005-09-18
Domaine: TI, Télécommunications