Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Eaux usées – des déchets au service de l'environnement

En réponse au problème des effluents d'eaux usées industriels rejetés dans les écosystèmes, un consortium de chercheurs a étudié les divers moyens de traiter les eaux usées pour les réutiliser à des fins d'irrigation. Les chercheurs sont ainsi parvenus à élaborer des méthodes de traitement optimales de même qu'ils ont pu mettre en évidence les effets bénéfiques des eaux usées retraitées sur les cultures.
Eaux usées – des déchets au service de l'environnement
Le consortium a commencé par analyser les différentes méthodes de traitement et identifier l'efficacité de chacune. La filtration sur sable a été étudiée dans le cadre du traitement tertiaire des eaux usées et de l'élimination des métaux lourds. On a pu observer que le traitement tertiaire de la filtration sur sable est plus efficace si la couche de sable est épaisse et si l'on recourt à un faible débit (6 l/h) plutôt qu'à un débit élevé (9 l/h). De plus, il est préférable que le diamètre des particules de sable soit inférieur à 2000 µm afin d'optimiser le processus de filtration. Par ailleurs, lorsque les eaux usées sont stockées dans des bassins en perspective d'une décontamination naturelle, le temps de traitement est plus court lorsque l'eau est peu profonde. En fait, il est possible, à des températures comprises entre 23 et 28 degrés Celsius, de réduire la quantité de coliformes fécaux de 3 U.log en 3 jours si la profondeur est inférieure à 1,5 m, tandis qu'avec une profondeur de 4 m, cette durée varie entre 7 et 10 jours. Ensuite, une période de stockage comprise entre 2 et 5 mois aboutit à l'élimination totale des contaminants fécaux. En revanche, si les eaux usées sont stockées plus de deux semaines, leur qualité bactériologique se stabilise à un niveau comparable à celui des nappes d'eau souterraine.

Chose intéressante, il s'est avéré que les algues avaient une grande capacité à fixer les métaux lourds. Cette particularité pourrait permettre d'éliminer biologiquement des eaux usées les faibles minéraux traces et les métaux lourds.

Enfin, l'utilisation des eaux usées pour l'irrigation a prouvé son efficacité. Sous un climat tempéré, les cultures des champs irrigués par des eaux usées sont plus régulières que celles des autres champs. Il est essentiel de souligner qu'avec un processus d'irrigation contrôlé, l'utilisation d'eaux usées n'entraîne ni lessivage, ni migration d'azote. De plus, le sol n'est pas enrichi en azote tandis que l'irrigation stimule l'assimilation des plantes. De même, l'utilisation des eaux usées retraitées présente de nombreux avantages pour l'irrigation sous un climat sec. Les eaux usées ont été utilisées pour les cultures de citronniers, d'aubergines, de piments forts, de melons, de carottes, de concombres et de fleurs. Le consortium est arrivé à la conclusion que les citrons, les concombres et les piments forts tiraient profit du remplacement de l'eau claire par de l'eau usée retraitée alors que les melons et les fleurs se conformaient aux critères standard. Utiliser les eaux usées pour ces cultures permet de préserver l'environnement, car l'entrée des eaux usées est limitée et la qualité des cultures n'est pas menacée.

Irriguer les serres, les forêts et les cultures de fourrage à l'aide d'eaux usées retraitées est également très avantageux puisqu'il s'est avéré que les forêts poussaient et se développaient plus rapidement. En fait, l'irrigation à partir d'eaux usées retraitées peut faire progresser les projets de reforestation et de développement de la biomasse.

Ce type d'irrigation revêt de nombreux avantages commerciaux et économiques. Le recours aux engrais est réduit et l'on constate que les caractéristiques qualitatives et quantitatives des cultures sont meilleures que celles des cultures irriguées par de l'eau claire et enrichies d'engrais. Seul inconvénient de l'irrigation à partir d'eaux usées retraitées, elle nuit aux cultures extrêmement sensibles au stress hydrique et à la salinité. Cependant, utiliser les eaux usées à des fins d'irrigation peut se révéler profitable tant du point de vue environnemental qu'économique.

Informations connexes

Numéro d'enregistrement: 80385 / Dernière mise à jour le: 2005-09-18
Domaine: Environnement