Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Cycle du carbone et systèmes climatiques

Le cycle du carbone, l'un des cycles biogéochimiques les plus importants, joue non seulement un rôle majeur dans les processus biologiques des organismes vivants mais affecte également le climat de la planète dans une large mesure. Le projet en cours est une étude approfondie des différentes étapes du cycle du carbone et ses liens et influences sur les systèmes climatiques.
Cycle du carbone et systèmes climatiques
Le cycle du carbone est l'un des principaux cycles biogéochimiques. Au cours de ce cycle nutritif, le carbone, sous forme de dioxyde de carbone (CO2), est absorbé à partir de l'atmosphère, sous l'action de la photosynthèse des plantes, et incorporé dans les tissus de ces dernières. Il peut également passer dans le corps des animaux qui se nourrissent de ces plantes. La respiration et la décomposition des animaux et des plantes renvoient du dioxyde de carbone dans l'atmosphère.

C'est la grande importance que revêt ce cycle pour les organismes vivants qui justifie que des connaissances détaillées sur chaque partie de sa fonction soient définies. L'institut Max-Plank de biogéochimie a mené une étude approfondie sur le cycle du carbone mondial au sein du système climatique. Ce projet d'étude, nommé ESCOBA, consiste à développer des approches originales capables d'inférer des bilans de carbone mondiaux en fonction de mesures de concentrations en CO2 dans l'atmosphère. Il est possible de déduire des bilans de carbone mondiaux mais aussi régionaux à partir du CO2 mais également à partir d'autres traceurs liés au cycle du carbone, comme le sont les mesures de concentration en oxygène et azote, les isotopes stables du carbone et de l'oxygène, le carbone 14 et certains fluorocarbures.

Les mesures obtenues sont utilisées pour le développement de nouveaux modèles de transport atmosphérique et la validation des modèles existants. Le groupe de recherche a déjà publié un rapport scientifique sur le développement et la validation de tels modèles. Les recherches actuelles se concentrent sur les études de la modélisation orientée vers les processus et de l'inversion atmosphérique mondiale. En outre, des modèles de carbone de l'océan et de la biosphère terrestre offrent des simulations des flux de surface atmosphériques et des pronostics sur les futurs niveaux de CO2 dans l'atmosphère.

Les résultats de l'étude ESCOBA permettront de mieux comprendre les écosystèmes, de fournir des données utiles pour les analyses climatologiques et de renforcer nos efforts pour une meilleure protection de l'environnement.
Numéro d'enregistrement: 80508 / Dernière mise à jour le: 2005-09-18
Domaine: Environnement