Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un outil flexible pour caractériser les protéines

De récentes avancées de la biologie moléculaire et de la biotechnologie ont généré une accumulation massive de données sur la structure et l'expression des gènes. L'exploitation complète de ces données nécessite le développement d'un équipement technologique adéquat pour étudier les protéines et doté d'une capacité de traitement élevée. Le dispositif M.I.E.R. a été conçu pour répondre à cette nouvelle demande.
Un outil flexible pour caractériser les protéines
Durant ces vingt dernières années, l'application et l'évolution des techniques de biologie moléculaire combinées aux avancées des technologies de l'information ont donné lieu à la production d'énormes quantités de données. Quelles que soient les connaissances dont nous disposons sur la structure et l'organisation d'un gène, elles seront insuffisantes tant que nous ne serons pas capables d'isoler et de tester les fonctions de son contenu protéinique. Même si les séquences géniques font l'objet d'un intérêt accru, il faut remarquer que l'intérêt commercial majeur de ces brevets repose sur le contenu protéinique de ces gènes et sur ses applications potentielles.

Les recherches effectuées sur l'ADN ont connu une accélération grâce au développement de techniques et d'un équipement appropriés. Après s'être intéressés à la génomique (l'étude des relations entre les gènes), les chercheurs se tournent à présent vers la protéomique (l'étude des relations entre les protéines), un sujet en passe de devenir un axe de recherche principal. La caractérisation des protéines est depuis des années considérée comme l'étape laboratoire la plus complexe de la recherche moléculaire. Elle implique l'isolation de la protéine, sa purification et l'identification de sa structure et de sa fonction.

Le M.I.E.R. (Multicompartment-Immobilised Enzyme Reactor) est un dispositif conçu pour surmonter les principaux « goulots d'étranglement » de la recherche protéique que sont les étapes d'isolation et de purification des molécules protéiques souhaitées. Ce dispositif permet d'augmenter le rendement de façon significative et par conséquent de réduire les coûts. Son principe de fonctionnement repose sur l'utilisation des champs électriques et d'un gradient de pH pour que la protéine étudiée reste immobile tout en conservant son caractère soluble et actif. Dans le même temps, il permet de soumettre ou de soustraire facilement la protéine immobilisée à tout produit, cofacteur ou substrat chargé. La température de la réaction peut être ajustée entre 8 et 48°C, rendant le dispositif adapté à tout type de bioréaction ou presque.

e dispositif M.I.E.R. se prête à une large palette d'applications possibles parmi lesquelles la biotechnologie, l'écotoxicologie, la pharmacologie et la recherche médicale. Sa capacité élevée de traitement pour tester les réactions enzymatiques servira à tous les scientifiques impliqués dans la caractérisation des protéines et leur exploration fonctionnelle.

Informations connexes

Numéro d'enregistrement: 80513 / Dernière mise à jour le: 2005-09-18
Domaine: Biologie, Médecine